La visite de Sarlat réserve bien des surprises. Derrière la cathédrale Saint Sacerdos, une tour qui fut édifiée en 1180 se dresse : on l'appelle la Lanterne des Morts ou Tour Saint Bernard, elle aurait été bâtie pour remercier Bernard de Clairvaux ( Saint-Bernard) qui aurait sauvé la ville de la peste en 1147.

 

lanterne-drouin

 

( Dessin extrait du " Magasin Pittoresque Edition 1850 - http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k31433w/f3.image)

 

 

Lanterne-morts-2

 

(  Lanterne des Morts, photo du studio Plume et eau)

Une lanterne  des morts est un édifice généralement  en forme de tour au sommet de laquelle ,on hissait une lampe allumée pour guider  les défunts.

C'est une tour cylindrique de 11 m de hauteur environ avec un escalier intérieur de 40 marches avec un lanternon à coupole à trois baies rectangulaires.Le rez de chaussée comporte une chapelle sépulcrale décorée de six colonnes avec des chapiteaux à décor végétal, sur lesquels reposent  six arcs  diagonaux et six ogives. Ces dernières se rejoignent à la clef de voûte sur laquelle est représenté l'agneau pascal. Elle aurait été destinée à être un lieu de prières pour les défunts.

Au fil du temps nombreux ont été, et son encore, les spécialistes qui s'interrogent et ne sont pas d'accord à son sujet, car elle ne ressemble à aucune des lanternes des morts que l'on peu voir encore dans certains anciens cimetières, tant par sa hauteur que par son architecture.

 

 

lant'rne-morts-1

( Lanterne des morts avec vue sur les enfeus à gauche- photo studio Plume et eau)

 

En effet pour certains il s'agissait ce pourrait être une tour de la Résurrection à l'image de celle du Saint-sépulcre de Jérusalem. La lanterne des morts domine les Enfeus de l'ancien cimetière de Sarlat. " Sa destination demeure énigmatique. Cependant il y a lieu de croire qu'elle fut un fanal funéraire, et une véritable lanterne des morts .. A l'intérieur , la salle de rez-de-chaussée est vide et ne porte aucune trace d'un autel, ce qui éloigne toute idée de chapelle"

" Nous lui conserverons  cette appellation  consacrée par l'usage, encore que ce monument n'avoir été qu'une chapelle sépulcrale, sa disposition  architecturale  rendant difficile qu'elle pût être, au sens propre du mot, une lanterne des morts. "

Vous le voyez les avis sont partagés, ces lignes sont extraites du livre de M. Michel Plault " Les Lanternes des Morts, inventaire, Histoire et Liturgie Librairie Brissaud Poitiers, Collection Art et Patrimoine 1988 "

Au cours de nos recherches nous avons trouvé quelques sites très complets que vous pourrez aller visiter afin de mieux connaître l'origine de ces Lanternes des Morts :  https://www.limousin-medieval.com/lanternes-des-morts et aussi https://crm.revues.org/393 ces deux sites sont très bien documentés cartes à l'appui des sites. Merci de votre passage sur le blog.

Classée aux M.H depuis 1861.