WHenrinavarreHenri III né le 14 décembre 1553 au Château de Pau ( Basses-Pyrénées), fils d'Antoine de Bourbon et de Jeanne d' Albret. Il épouse en 1572 Margueritre de Valois, fille d' Henri II . Il est de la religion protestante et échappe à la Saint-Barthélémy. Roi de Navarre, il conquiert peu à peu son royaume.
Il ouvre à
Bergerac le 15 mai  1577 les conférences de la Paix qui mettront fin à la sixième guerre de religion. Une rue de Bergerac partant du port porte le nom de " rue des conférences", c'est là, dans la maison de M. Doublet, aux Mazeaux  que se trouvait Henri III   le futur Henri IV. Cette maison existe encore, c'est celle qui se trouve adossée à la fontaine des Mazeaux.
Les Consuls avaient fait tapisser deux chambres. Le Duc de la Force avait prêté une tapisserie.
Henri de Navarre était accompagné du Prince de Montpensier, de l'archevêque de Vienne, du duc de Biron, de Villeroy, Richelieu, Merveille, Lamothe, Fénélon, Turenne et autres seigneurs de marque.C'est au cours de ces conférences que furent jetées les bases du fameux Edit de Nantes. Commencées le 15 mai 1577 ces conférences devaient se terminer le 20 du même mois. Les négociations,  conduites selon les instructions directes du roi de France devaient aboutir à une convention, qui d'abord signée par les plénipotentiaires de Henri III et des princes protestants, ne fut ratifiée par le roi de France que le 17 septembre 1577. L'édit de pacification qui le consacra fut publié à Poitiers, quelques jours après le roi de Navarre était présent à Bergerac, à la lecture qui en fut faite, le 17 octobre suivant : la ville de Bergerac était comprise dans les places de sûreté concédées aux protestants. Lorsque plus tard, devenu roi de France Henri de Navarre élaborera l'édit de Nantes, il se bornera à reprendre les articles du traité de Bergerac.

WrueconfWplkedit

Ayant hérité de la maison d' Albret du comté du Périgord, il séjourne souvent à Bergerac de 1565 à 1586 : il y passe au total cent six jours, dénombrés par les historiens d'après sa correspondance. On situe en 1582 la bonhomie du billet écrit au capitaine Guy, propriétaire du fief de la Mouline : " ... j'irais coucher chez vous vendredi soir et vous me ferez manger un ragoût de petits pois. Votre ami, Henry".

Devenu Roi de France après avoir abjuré le protestantisme, Henri IV ne revint  plus en dordogne. 

(Sources : portrait de Henri III de Navarre, vers 1575, huile sur toile du Musée National du château de Pau - Textes de M.  Mme Germaine Maireau, ( La vie Bergeraçoise 1965) et M.R.Coq, " Monographie des Places et Rues de Bergerac, 1970, Imprimerie Trillaud, publication de la SHAP.)( représentation de Bergerac au XV°siècle extraite du livre de M Jacques Louis Lachaud., " Bergerac de la Préhistoire à nos jours, Imprimerie générale du Sus-Ouest 1987) 

Wbrg_historique