" En compulsant les Jurades de l' Hôtel de Ville de Bergerac on trouve la liste des dépenses faites en 1393-1394 pour la restauration des Tours de Malbec et du pont construit sur la Dordogne. ( Il faut rappeler que la ville avait subi sièges, et attaques et que ledit pont en avait subi les effets).

Ce document indique d'une façon fort minutieuse, non seulement les dépenses faites pour l'achat, le transport du bois nécessaires, mais aussi les moyens mis en oeuvre pour les mener au lieu d'emploi, et, chose surtout plus précieuse, les divers salaires alloués aux ouvriers attachés à ces réparations.

 

 

vponr_brg

 

 

 

(Reconstitution de l'Ancien Pont construit à la fin du XII ème siècle et qui fut emporté par la crue de la Dordogne en 1445. Le pont est mentionné pour la première fois  en 1209 )

Nous avons sélectionné quelques lignes, vu la longueur du texte :

 ...  nous envoyâmes Guillaume Gualayo, Guylayonat, Bernard des Mas, Mondo Puisso et Hugues Niot au bois des Vergnes  pour équarir les bois nécessaires  à la tour de Malbec. Il y restèrent trois jours, et prenaient par jour : 

            Guillaume Gualoyo et son neveu chacun 3 sols,   Berbard del Mas et Puisso chacun  5 sols,  Hugues Niot   2 fois 6 sols                                    

            Quand ils furent revenus du bois il dépensèrent en vin      : 20 deniers.

...  nous louâmes Merquadier et le fils de Motat avec deux paires de boeufs pour tirer les bois des Vergnes jusqu'au port de Corbière ( sur la Dordogne). Ils y restèrent deux jours. Il fût donné pour chaque paire de boeufs, par jour, 8 sols et 4 deniers soit un total de 33 sols et 4 deniers. Merquadier et Motat dépensèrent en pain 13 sols 6 deniers ; en vin 17 sols et  8 deniers ; en chair 8 sols 9 deniers. Nous donnâmes à Motat en vin 8 deniers.

... Nous louâmes le cheval de Jehan Genebra et la bête de maitre Piquo pour mener les chars au bois charroyer les pièces de bois et porter le pain et le vin pour une dépense de 2 sols et 6 deniers, ils portèrent un fromage qui coûta 8 deniers.

... Nous avons payé à Bernard de la Baume pour pieux que nous avons pris pour réparer le pont de bois de Dordogne, et pour le travail fait par lui au charroi des bois de la tour de Malbec, et à l'oeuvre de ladite tour 75 sols et 8 deniers...  "

 

( Source : Bulletin de la Société Historique et Archeologique du Périgord, année 1874, d'après l'article de Monsieur Ch.Durant : Notes sur l'histoire de Bergerac)

VXP1

 

Vx_pont1

 

vxPt2

PANO_BRG_copie

( Quelques vues du Vieux Pont  photos studio Plume et eau)