l'ABC de Riviereesperance

17 janvier 2017

MAURIAC (15 CANTAL)

La charmante ville de Mauriac  l'une des plus vieilles citées du Cantal, située entre la Haute-dordogne et Volcans d'Auvergne devrait son origine à un monastère qui aurait été fondé vers 560 par Théodechilde, petite-fille de Clovis à qui la Vierge serait apparue et y éleva  une chapelle, le lieu devint un centre important de pèlerinage. L'afflux de pèlerins  fut tel que l'eveque de Clermont en prit ombrage et au XIème siècle il fait édifier l'église Notre-Dame des Miracles, église romane, la plus grande de la Haute-Auvergne.

Capture d’écran 2017-01-11 à 16

Plus grand édifice roman du Cantal, elle devrait son nom à une Vierge noire debout en bois polychrome du XVIème placée au dessus du maître-autel,(- lors de la Révolution elle fut endommagée et le menuisier chargé de sa restauration fut obligé de la transformer en Vierge assise, elle devint Vierge debout-) elle est très vénérée dans la région, un pèlerinage  régional rassemble les pèlerins le dimanche qui suit le 8 mai. L'église fut érigée en Basilique  par le Pape Benoit XV en 1921. Cette basilique mérite une longue visite tant elle offre de richesses à voir au visiteur. La couleur de sa pierre volcanique variant du gris au violine. Elle est en  plan de croix latine avec trois nefs. Au flanc sud de la Basilique se trouve une petite lanterne des morts qui marquait l'entrée du cimetière ( aujourd'hui disparu XIV-XVèmes siècles), les fidèles venaient de très loin pour y être inhumés près des reliques de Saint Mary : qui aurait évangelisé la Haute Auvergne  Saint tout particulièrement vénéré en Auvergne dont on peut voir à l'intérieur de l'édifice le buste reliquaire.

Capture d’écran 2017-01-11 à 16

 

( Le tympan ouest)

Lors des guerres de religion en 1574, les protestants s'emparérent de Mauriac l'église fut pillée et le tympan ouest mutilé.( il  représente l' Ascension  et on peut y voir  : le Mont des Oliviers, la Vierge et les doze apôtres, le christ bénissant de la main droite et tenant les évangiles de la main gauche. Unique dans le Cantal il est  une véritable copie de celui de Cahiors, il est de style languedocien).Lors de la Révolution le clocher du transept fut détruit, ce n'est qu'au XIXème siècle que l'église fera l'objet d'importants travaux de restauration pour retrouver son aspect d'origine. Elle fut classée M.H en 1840, et fut érigée en basilique par le pape Benoit XV en 1921. On peut y voir à l'intérieur de nombreux tableaux, bustes, statues des XV èmes au XVIII ème siècles,  du XII ème siècle des fonds baptismaux.

Quant à l'ancien monastère Saiint-Pierre  : détruit en 814 reconstruit au IX ème siècle, il du subir à nouveau : les guerres de Cent Ans,  de Religion, la Révolution l'acheva.  Durant les années 1980, le site fut fouillé  puis classé  Monument historique en 1987. Une visite guidée permet de visiter les vestiges mis à jour, les fondations de l'églse carolingienne primitive, la salle capitulaire du VI ème siècle, la galerie du cloître. ( renseignements pratiques pour visiter vous rendre sur le site : http://www.cantal-destination.com/articles/mauriac-monastere-vestiges-sanctuaire-cantal-295-1.html). Ses pierres serviront après son démantèlement à la Révolution à la construction de la Mairie et d'autres bâtiments officiels de la ville, ce qui permet au visiteur de voir sur les façades alentour des modillons, colonnettes ...

Capture d’écran 2017-01-11 à 16

 

( La Vierge noire, les 3 photos ci-dessus sont extraite du site de notre ami : http://www.mesvoyagesenfrance.com, vous pourrez y visiter l'intégralité de la Basilique et la ville de Mauriac, avec nos remerciements pour son aide toujours précieuse pour illustrer le blog)

 

La ville présente de nombreux édifices :  le Collège Marmontel, autrefois collège royal, il fut fondé par les Jésuites au XVI ème siècle, Jean-franois Marmontel qui y commença ses études fut intendant de la province d' Auvergne sous Louis XV. La Sous-Préfecture occupe une maison du XVI ème siècle à tourelle et à poivrière, elle fut la propriété de Vigier d' Orcet secrétaire du roi Louis XV. Il suffit de parcourr les rues du centre ancien pour regarder et admirer toute la richesse des monuments anciens. Ainsi en prenant le boulevard Monthyon qui surplombe la rue des Pradats  se trouve une fontaine qui a été élevée en mémoire de l' Intendant Monthyon qui organisa des ateliers de charité afin de fournir du travail aux indigents et de réaliser des travaux d'urbanisme; edifiée en 1770, elle est en pierre volcanique comportant une vasque à godrons, ( godrons : ornements allongés en forme de gousses, d'oves dont on décore de spièces d'orfévrerie, des vases de jardin, des chapiteaux ..) surmonté d'un mufle de lion crachant l'eau. Inscrite aux MH 19.05.2003.

 

mauriac-fontaine

( Fontaine de Monthyon : source : Auteur : Pymouss : 4 aout 2013  Licence Creative commons Wikipedia )

En dehors de la ville, sur la route de Neuvic au Puy Saint Mary, se toruvant au sommet d'une butte gazonnée on aperçois la chapelle dédiée à Saint-Mary, laquelle fut construite sur les fondations d'une cbapelle médiévale. Depuis ce monticule on découvre un  panorama  immense et magnifique sur Mauriac, les plateaux de la corrèze et du Cantal, où se creusent  les profondes vallées de l' Auze et de la Dordogne, sur les monts Dore, le massif du Cantal, les montagnes de Meymac et du Limousin. Chaque année, le 8 juin un pélerinage il fut très suivi jadis car les miracles attribués à saint Mary attiraient les pélerins et ils étaient nombreux pour approcher les  reliques .  Il y avait aussi  une foire aux chevaux, aux cerises, la tradition perdure mais il n'y a plus de procession des reliques. ( pour une visite complète de la chapelle, intérieur, extérieur et table d'orientation vous pouvez vous rendre sur le site du petit patrimoine à l'adresse : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=15120_8.

La ville de Mauriac est le lieu de naissance de l'astronome Chappe d'Hauteroche ( 1722-1769).

 

Chapelle

 ( chapelle Saint Mary)

 ( Sources : Base Mérimee : http.culture.gtouv.fr/public/mistral/merimee - d'après les Guides Bleus Auvergne, édition 1935 Hachette -

Sites à consulter :   http://www.cantal-destination.com/articles/mauriac-monastere-vestiges-sanctuaire-cantal-295-1.html       

 

 

Posté par riviereesperance à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


04 janvier 2017

MONSEIGNEUR CHRISTOPHE DE BEAUMONT ( 24 MEYRALS )

 Christophe de Beaumont, né au château de Laroque à Meyrals ( 24 Dordogne) le 26 juillet 1703 était le troisième fils du chevalier de Beaumont, seigneur du  Repaire et sa seconde épouse Marie-Anne de Lostanges de Saint Alvère

 

Mr-Portrait-nb

 ( Portrait source : Gallica)

Il entra dans les ordres et fut ordonné prêtre le 19 juin 1734 et il fut successivement  : chanoine comte de Lyon ( 1732) Grand Vicaire deBlois (1735) official du diocèse de Blois (1737), abbé de Notre-Dame-des-Vertus au diocèse de Chalons (1738) Évêque de Bayonne (1741), archevêque de Vienne en 1745, et à l'âge de 43 ans il fut élevé à l'archeveché de Paris en 1746 et il y restera jusqu'à sa mort survenue en 1781.

Christophe de Beaumont, grand érudit, fut élu proviseur à la Sorbonne, mais il était surtout réputé pour  son immense bonté et sa grande charité . Son palais était ouvert à tous et plus particulièrement aux pauvres, il fit de son palais durant quelques temps l'asile de tous les malades de l' Hôtel-dieu qui avait pris feu, n'hésitant pas à prodiguer lui même des soins aux plus éprouvés. il était si aimé du peuple que lors de ses obsèques tous les pauvres de Paris l'ont accompagné à sa dernière demeure.

Mais Monseigneur Christophe de Beaumont est plus resté dans l'histoire par son combat contre les Jansénistes pour les forcer à accepter la bulle :  "Unigenitus" ( promulguée par le pape Clément XI) et qui condamnait leurs doctrines. Sa rigueur quant au dogme et à la morale  et son intransigeance tant à l'encontre du Parlement que la Cour lui valurent d'être exilé par le roi Louis XV, d'abord à Conflans et Lagny, puis en  son château de dordogne ( de décembre 1754 à 1759 et à nouveau en 1763). Mais il continua par la publication de ses mandements et ordonnances, à administrer son diocèse et combattre le Jansénisme.

il entra aussi en conflit avec les philosophes des Lumières, il condamna " L'Emile" de Jean-Jacques Rousseau (1762) signalant les erreurs contenues dans l'ouvrage du point de vue de la doctrine catholique, Jean-Jacques Rousseau lui répondit en 1763 par sa : " Lettre à M. de Beaumont".

Sur un de ses portraits se trouvant au Château de Laroque, il est vêtu de bleu pervenche et non du célèbre rose évêque, conforme à son état. En effet, avant d'oper pour le rose les évêques portaient des soutanes bleu mauve et Mrg de Beaumont y avait ajouté le rabat, signe de gallicanisme auquel il tenait beaucoup et qui fut supprimé par le clergé français après la guerre de 1914.

Selon l'usage longtemps observé, il fut inhumé le 12 décembre 1781 à Notre-dame-de Paris, son coeur se trouve dans l'église de Saint-cyprien (24). On peut voir dans Notre-dame de Paris dans la chapelle Saint -Ferdinand sa pierre tombale.

Il était Duc de Saint-Cloud, Pair de France et Commandeur de l'Ordre du Saint-esprit

 ( Sources : SHAP 2005 volume CXXXII-  )

2467

(château de Laroque, vue aérienne provenant du site de notre ami  Philippe Dufour : http://vent.ouest.pagesperso-orange.fr/text/index.html, avec nos remerciements pour sa participation à notre blog, d'autres photos à voir sur son site)

 

 oraison-funebre

 ( Oraison funèbre prononcée lors de ses obsèques, Source : B.N Gallica : http://gallica.bnf.fr

Posté par riviereesperance à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 décembre 2016

MEILLEURS VOEUX ET SOUHAITS DE LA RIVIEREESPERANCE POUR 2017

 

Au printemps, en été, en automne, en hiver,  Odilon le Héron et ses amis de la rivièreesperance, vous souhaitent à tous  :

une belle, heureuse et paisible année 2017

 

gvoeux odilon2017

Posté par riviereesperance à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2016

ODILON LE HERON VOUS SOUHAITE UN JOYEUX NOEL 2016

Odilon notre héron souhaite à tous ses amis lecteurs et ses autres amis et tous tous .... bref tout le monde !!!

 

UN TRES HEUREUX ET JOYEUX NOEL ET VOUS OFFRE CETTE BELLE BOULE DE NOEL .

 

image001-1

image001-1

 

 

 

 

Posté par riviereesperance à 07:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

15 décembre 2016

LASCAUX IV : C'EST PARTI !!!! OUVERTURE DU CENTRE INTERNATIONAL DE L'ART PARIÉTAL DE LASCAUX-MONTIGNAC ( 24 DORDOGNE)

C'est aujourd'hui, 15 décembre 2016, que s'est ouvert officiellement à la visite le Centre International de l' art Pariétal de Lascaux-Montignac, plus connu sous le nom de " LASCAUX IV".

En effet, la grotte originelle découverte en septembre 1940 par quatre jeunes : Messieurs Marcel Ravidat, Georges Anigel, Simon Coencas, Jacques Marsal, avait été fermée au public en 1963  afin de préserver son intégrité et un fac-similé fut mis en place non loin sous le nom de Lascaux II reproduisant deux galeries  : la salle des Taureaux et le diverticule Axial et ce en 1983.

LASCAUX III, a vu le jour sous la forme d'une reproduction qui est partie faire le tour de la planète en Exposition Internationale reproduisant une autre partie de la grotte non reproduite dans Lascaux 2 et depuis le mois d'octobre 2012 elle poursuit son tour du Monde . ( voir blog daté du 1er octobre 2012).

LASCAUX IV reproduit intégralement la grotte originelle et s' offre à ses visiteurs  en tant que " Chapelle Sixtine de la préhistoire". Monsieur Simon Coencas, le dernier  des inventeurs  a eu la joie de pouvoir assister à l'inauguration.

Nous avons le plaisir de vous présenter quelques  «  photos exclusives offertes aimablement par Mr Guillem Boyer, journaliste à l’ Essor Sarladais. » qui a bien voulu nous les adresser et que nous remercions vivement .

lascaux-1b

( Le bâtiment du Centre International de l' Art Pariétal qui se fond dans la colline)

 

Lascaux2b

( Inauguration par Le Président de la République François Hollande et les autorités régionales et locales le samedi 10 décembre 2016)

Lascaux-41

 

( une vue de l'intérieur de Centre, et M. JP CHADELLE , archéologue du Conseil Départemental de la Dordogne)

Pour se renseigner et découvrir en avant-première : http://www.lascaux.fr/fr 

Pour découvrir les photos du sarladais de notre ami Guillem Boyer :  https://www.facebook.com/guillem.sarlat et http://www.essorsarladais.com/index.php ( L'essor Sarladais)

 

LASCAUX-IV

 

 

 

Posté par riviereesperance à 15:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :