l'ABC de Riviereesperance

01 octobre 2018

LA BORRÈZE AFFLUENT DE LA RIVIERE DORDOGNE

La Borrèze, affluent de la Rivière espérance, prend sa source sur la commune de Paulin dans le département de la Dordogne et rejoint la rivière Dordogne en aval de Souillac dans le département du Lot. En rive gauche, elle est alimentée par trois ruisseaux : l' Inval, le Boulet et la Blagour.

 

La Borrèze, une petite rivière en or ! Son courant rapide convenait bien aux artisans et a permis l'évolution d'une ville comme Souillac. De la haute Borrèze à la Gourgue de nombreux moulins recevaient bvlé, orge, maïs et avoine et revendaient farine, son, repasse et grains.

A Bourzolles, au lieu dit Laforge, il y avait une fonderie qui fonctionna depuis le début du 16ème siècle. Une centrale électrique, mi-hydraulique, mi-thermique. Au début du XXème siècle, une affinerie lui succèdera et fonctionnera de 1828 à 1869. Il y avait également des tanneries. Une filature travaillait la laine. L'abattoir alimentait les boucheries de Souillac et des envrons. Quelques scieries débigtaient planches, liteaux, bastaings et ébauches de galoches. Sans oublier la minoterie dont le vieux bâtiment résiste à l'usure du temps en centre ville.

Wmoulin_borreze_2

( L'ancien Moulin de la Gourgue sur la Borrèze, photos studio Plume et eau)

Cette vie dans la vallée de la Borrèze, permettra non seulement la mise en valeur de certaines terres agricoles grâce à la polyculture, mais faisait également le bonheur des pêcheurs car à cette époque on ne connaissait pas encore le mot " pollution" et les poissons de toutes espèces prospéraient sans oublier les lavandières qui n'hésitaient pas à y battre leur linge.

Presque tous les ans, avant la construction des barrages, de grandes crues saisonnières, provoquaient un grand lac dans l'actuelle " plaine des jeux" de Souilac, là où se rejoint la Dordogne et la Borrèze, en aval du bac de Cieurac.

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


16 septembre 2018

HENRI III DE NAVARRE ET BERGERAC ( 24 Dordogne)

 

WHenrinavarreHenri III né le 14 décembre 1553 au Château de Pau ( Basses-Pyrénées), fils d'Antoine de Bourbon et de Jeanne d' Albret. Il épouse en 1572 Margueritre de Valois, fille d' Henri II . Il est de la religion protestante et échappe à la Saint-Barthélémy. Roi de Navarre, il conquiert peu à peu son royaume.
Il ouvre à
Bergerac le 15 mai  1577 les conférences de la Paix qui mettront fin à la sixième guerre de religion. Une rue de Bergerac partant du port porte le nom de " rue des conférences", c'est là, dans la maison de M. Doublet, aux Mazeaux  que se trouvait Henri III   le futur Henri IV. Cette maison existe encore, c'est celle qui se trouve adossée à la fontaine des Mazeaux.
Les Consuls avaient fait tapisser deux chambres. Le Duc de la Force avait prêté une tapisserie.
Henri de Navarre était accompagné du Prince de Montpensier, de l'archevêque de Vienne, du duc de Biron, de Villeroy, Richelieu, Merveille, Lamothe, Fénélon, Turenne et autres seigneurs de marque.C'est au cours de ces conférences que furent jetées les bases du fameux Edit de Nantes. Commencées le 15 mai 1577 ces conférences devaient se terminer le 20 du même mois. Les négociations,  conduites selon les instructions directes du roi de France devaient aboutir à une convention, qui d'abord signée par les plénipotentiaires de Henri III et des princes protestants, ne fut ratifiée par le roi de France que le 17 septembre 1577. L'édit de pacification qui le consacra fut publié à Poitiers, quelques jours après le roi de Navarre était présent à Bergerac, à la lecture qui en fut faite, le 17 octobre suivant : la ville de Bergerac était comprise dans les places de sûreté concédées aux protestants. Lorsque plus tard, devenu roi de France Henri de Navarre élaborera l'édit de Nantes, il se bornera à reprendre les articles du traité de Bergerac.

WrueconfWplkedit

Ayant hérité de la maison d' Albret du comté du Périgord, il séjourne souvent à Bergerac de 1565 à 1586 : il y passe au total cent six jours, dénombrés par les historiens d'après sa correspondance. On situe en 1582 la bonhomie du billet écrit au capitaine Guy, propriétaire du fief de la Mouline : " ... j'irais coucher chez vous vendredi soir et vous me ferez manger un ragoût de petits pois. Votre ami, Henry".

Devenu Roi de France après avoir abjuré le protestantisme, Henri IV ne revint  plus en dordogne. 

(Sources : portrait de Henri III de Navarre, vers 1575, huile sur toile du Musée National du château de Pau - Textes de M.  Mme Germaine Maireau, ( La vie Bergeraçoise 1965) et M.R.Coq, " Monographie des Places et Rues de Bergerac, 1970, Imprimerie Trillaud, publication de la SHAP.)( représentation de Bergerac au XV°siècle extraite du livre de M Jacques Louis Lachaud., " Bergerac de la Préhistoire à nos jours, Imprimerie générale du Sud-Ouest 1987) 

Wbrg_historique
 

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2018

BONNE RENTRÉE A TOUS NOS PETITS ODILON

Oui, Odilon souhaite une bonne rentrée à tous les petits Odilon, lui aussi fait sa rentrée à bientôt donc et merci de nous lire

 

odilonaàzanim

odiloncarnet2

odilonlivredumoisanim

 

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2018

LE FOUR BANAL D'URVAL ( 24 Dordogne)

A 7 kms à l'est du Buisson de Cadouin et à 4kms au sud-ouest de Siorac-en-Périgord, blotti au creux d'un joli vallon se trouve le charmant village d' URVAL, qui possède une église romane fortifiée des XI ème et XII ème siècles, qui fut édifiée par les Anglais, à quelques mètres de cet édifice vous pourrez y voir un " four banal" qui dépendait de l'ancien presbytère d' Urval . 

Plaq

Ils ne sont pas nombreux à avoir traversé les siècles depuis le Moyen-Âge et il vaut le détour.

Pourquoi " Four BANAL " ? Le " Ban-Banal", appartenait en droit féodal au seigneur lequel protégeait les habitants du village et ses terres. Dès le XIème siècle, le seigneur va s'approprier le monopole  des installations du village telles que : le four à pain, le moulin, le pressoir, la forge. Les habitants de la seigneurie avaient obligation d'utiliser ces installations  contre redevance au seigneur ce dernier en assurait l'entretien.

Il fut supprimé dans les villes par Saint-Louis vers le milieu du XIIèmle siècle, ce n'est que lors de la Révolution de 1789 qu'il  fut aboli dans les campagnes.

Ce four est parvenu jusqu'à nous .En 1853 la toiture de lauzes fut recouverte de tuiles, il fut restauré en 1962 sous la direction de l'architecte départemental des M.H M. Meunier.

four1

fourAa

four5

four6

P1170831

 

( Photos Studio Plume et eau)

Il était fermé par une plaque  de pierre reproduisant  l'inscription latine : " Panem nostrum quotidinum da nobis hodie"( Donnez nous aujourd'hui notre pain quotidien). Celle ci fut découverte brisée sur le sol et a été remplacée par une plaque comportant la même inscription.

Au dessus du four se trouve la petite pièce où logeait le fournier ( boulanger). La cheminée et son cantou (four) sont intacts. C'est là qu'était pétri dans la maie  (grand coffre dans lequel on pétrissait le pain ou on le conservait). Il fut en service durant la guerre de 1914-1918.

Les tourtes sorties du four étaient rangées sur les étagères disposées sur la façade du bâtiment qui avait aussi son pigeonnier. L'ensemble est inscrit depuis le 10 avril 1941 aux  M.H.

Chaque année pour la fête du village le four est remis en fonction.

( Source : SHAP Tome XCI-1964)

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par riviereesperance à 16:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

01 août 2018

VIVE LES VACANCES ....

Bonjour mes chers lecteurs,

 

et oui je suis en vacances car de si longs mois à remettre sur pattes oh pardon sur pieds ma webmaster, cela méritait bien de prendre l'air .... sans jeux de mots !!!!! je suis facétieux ..... et m'en aller volant par ci et par là pour glaner quelques belles histoires.

Une bonne nouvelle, je ferais la rentrée scolaire bien sur et hop nous repartirons de bon pieds, je voulais dire de bonnes pattes bien sur !!!!!!

Passez de belles et heureuses vacances dans notre beau Périgord et au bord de notre si belle rivière Dordogne.

 

Odilon vacances copie

Posté par riviereesperance à 14:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]