l'ABC de Riviereesperance

26 juin 2016

SUR LES TRACES DES " ILLUSTRES" EN PÉRIGORD ( 24 DORDOGNE)

Il y a " Les maisons des Illustres" que l'on peut visiter, mais il y a depuis peu un livre intitulé " Carnet de voyage", ayant pour auteurs Madame Joëlle CHEVÉ, historienne, journaliste pour la revue Historia, chroniqueuse de radio et télévision qui a publié de nombreux ouvrages sur le Périgord, et Monsieur José CORRÉA, peintre et aquarelliste, qui participe comme illustrateur à de multiples publications, guides de promenades ... dont les peintures sont exposées régulièrement dans le département, mais aussi en France et à l'étranger.

Ces deux talents réunis ont donc à quatre mains !!! fait un ouvrage qui comme le dit si bien Madame CHEVÉ dans sa préface :

" J'aimerais mieux, à l'aventure, être le second ou le troisième à Périgueux, que le premier à Paris " .... qui pouvait mieux que Montaigne, l'illustrissime sage du Périgord exprimer la saveur si particulière de la célébrité lorsqu'elle se conjugue avec l'amour des lieux ?"......

...Certains sont partis pour mieux revenir, d'autres sont arrivés pour ne jamais repartir. Et il en est même qui ne sont jamais venus mais que le Périgord s'est approprié avec un flair infaillible .... celui de Cyrano .

Mais en fin de compte, qu'est qu'un illustre ? Le terme veut dire à peu près la même chose que " célèbre", avec une petite distinction cependant : " illustre" indique l'éclat qui vient du sujet et de ses oeuvres, et " célèbre" l'éclat qui lui est envoyé par ses admirateurs. Nul doute, qu'après avoir suivi les traces de nos illustres en Périgord, vous n'en fassiez des Célébrités......"

Illustree01

 

Quelques illustres à découvrir parmi une centaine d'autres tels que : Paul Abadie, Etienne La Boétie, Charles armand de Gontaut-Biron, Henri IV,  André Maurois,  Jacquou le croquant etc..... 

Illustres2

Illus0003

Editions Echappée Belle,  BP 60008- 24001 PÉRIGUEUX CEDEX - www.echappee-belle.net     contact@echappee-belle.net  ( petit prix 9,90 €) pour ne rien  rater lors de votre visite en Périgord.

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17 juin 2016

BOURG " EN " GIRONDE ...... MAIS SUR LA DORDOGNE ( 33 GIRONDE)

BOURG " en " Gironde ou " sur " Gironde, bien ma nommée puisque la ville domine en fait la Dordogne et non la Gironde. Peut être le nom vient-il d'une époque où ma sédimentation n'avais pas encore aussi loin le Bec d'Ambès, et où la Garonne se mêlait à la Dordogne, soit en aval de Bourg, soit sous les murs même de Bourg. Mais présentement Bourg est à un bon kilomètre en amont du confluent des deux fleuves . Autrefois la ville s'appelait  Bourg-sur-Mer. En 1668, un historiographe disait d'elle : " On dit Bourg-sur-Mer" appelant mer la rivière de  Dordogne à cause qu'dlle et fort large devant Bourg, va vient et porte grands nabvires comme une mer ...."  ( La Dordogne de l' Auvergne à la Gironde de M. Jean Secret 1962 Ed.  Horizons de France Paris )

BAMBES2

 

 Bâtie sur un piton rocheux. Bourg à l'origine Villa Pauline, fondée au IVème siècle par Pontius Léontinus, aieul de St Paulin ; ville fortifiée au IVème siècle, sa situation en bord de rivière et sa vue imprenable en faisait un emplacement stratégique, de plus verrou de la ville de Bordeaux, elle suscita les convoitises des envahisseurs au fil des siècles, qui passant et ravageant il y eut : les Francs, les Sarrazins, les Carolingens, les Normands et les Wisigoths. La ville fut âprement disputée durant la Guerre de Cent Ans entre les forces fidèles au roi de France et les alliés du roi d' Angleterre. Puis vinrent les Guerres de religion, puis la Fronde qui fit venir en septembre 1650 Louis XIV alors âgé de 12 ans en compagnie de sa mère Anne d'Autriche, une fois la Fronde réprimée en punition il fit abattre la citadelle. Vestiges de ce passage, subsistent les " devant d'autel" brodés dit-on par Anne d' Autriche.

Bourg11

Cette charmante ville offre de son riche passé historique une grande diversité de monuments, maisons, sites,dont certains classés aux M.H et d'autres protégés par les M.H :  on peut citer : la crypte et l'enclos de l' église de la Libarde de la seconde moitié du 11 ème siècle et classée en 1965 : des maisons fortifiées, des façades du XVII ème  siècle bâties avec le pierres venant des carrières proches de couleur si particulière jaune clair à grain moyen et résistant au gel. Aujourd'hui il ne reste plus que les pierres de Bourg et Frontenac qui sont encore exploitées. L'ancien Hôtel de Ville, jadis siège de la Jurade du XVIII ème siècle, aujourd'hui Office du Tourisme ; des remparts de la ville il ne reste que deux ruines de portes aux deux extrémités de la ville, l'une dénommée : Porte du Port ( vestige des remparts du XIIIème siècle pour protéger la cité domine les quais de la  dordogne, l'autre qui défendait la route se dirigeant vers Blaye ou Porte de Blaye. ( une plaque commémorative indique que Bourg a subi 10 sièges jusqu'au XVI ème siècle.)

Une superbe Chartreuse " dite Château de la Citadelle"  bâtie sur l'emplacement de l'ancienne résidence gallo-romaine offrant de superbes jardins à la Française et qui abrite le musée " au Temps des calèches".

bourg22_

 

( Photos de Bourg venant du blog de notre amie : http://jetraine.canalblog.com/tag/Gironde/p20-0.html, pour visiter la ville, vous rendre sur Gironde, page 3 et ouvrir bonne visite, et merci à Gloria de sa participation)

Bourg est renommée pour son vignoble " A.O.C côtes de Bourg" et ce depuis 1936/1945,lequel s'étend sur 15 communes soit environ 4000 hectares en bordure de la rivière.C'est d'ailleurs à partir du XVIII ème siècle que va se généraliser la pratique d'expédier le vin en bouteilles, car il se conservait mieux que le vin en fût. La demande augmentant c'est de cette époque que furent implantées les premières manufactures de verre établies à Bordeaux, Bourg-sur-Gironde et Libourne. Il fallait obtenir lettres patentes du conseil du Roi pour pouvoir fonder une telle entreprise, et c'est en 1724 que l'allemand Gaspard Fonberg s'nstalla . Le document du 23 janvier 1725 l'autorisant comporte entre autre : "  ériger cette verrerie en manufacture royale, avec permission d'y avoir un portier à la livrée du Roy " .

Les alentours  offrent de nombreuses et variées promenades et beaucoup de découvertes : au lieu-dit " Les Gogues" se trouvent les vestiges de la Villa Gallo-romaine, visiter la grotte de " Pair-non-Pair" à Prignac-et-Marcamps ( 3ème grotte ornée révélée au monde, découverte en 1881 par l' archéologue François Daleau, né à Bourg), La Citadelle de Blaye et le verrou Vauban etc .... Bourg bénéficie du label " Villages Anciens" qui a pour vocation la sauvegarde et la mise en valeur des patrimoines bâtis anciens dans 19 villages de Gironde.

Durant le Moyen-Âge se tenait le commerce du sel les navires venant décharger dans les ports de Bordeaux, Bourg , Blaye et Libourne leur précieuse cargaison et on devait s'acquitter  de l'impôt sur le sel dit " La Gabelle", qui était un impôt indirect très impopulaire prélevé sur le sel alors monopole d' État sous l'ancien régime, c'est la révolution qui l'abolit. de cette époque lointaine la ville a conservé la tradition et chaque année en septembre se déroule la foire et fête " Les Médiévales Troque-sel ".

Pour en savoir plus sur Bourg  parmi les sites à visiter :  , http://www.bourg-gironde.net  : http://www.estuaire-gironde.fr/catalogue/annuaire/bourg-sur-gironde.html et pour les monuments  protégés et classés vous rendre sur : http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ ( base Mérimée) et le mieux si vous passez dans la région vous y rendre !!! bonne visite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par riviereesperance à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2016

LA CIGOGNE BLANCHE : GORGES DE LA DORDOGNE

Les cigognes blanches ont failli disparaître en France dans les années 1970. Elles étaient menacées par la chasse dans les pays survolés pendant la migration, et par l'asséchement par l'homme des marais et prairies humides qui sont ses " garde-manger".Heureusement ces 20 dernières années les humains ont fait des efforts pour que ces zones humides soient protégées et les couples de cigognes se comptent à nouveau par centaines aujourd'hui : en Alsace, mais aussi dans une large partie ouest de la France. Il reste cependant un grand danger pour cet oiseau : les lignes électriques à haute tension qui le foudroient si ses ailes touchent deux câbles en même temps.

La Z.P.S des Gorges de la Dordogne, site Natura 2000  : qui comprend  : les départements du Cantal, de la Corrèze et du Puy-de-Dôme, ( arrêté du 3 mars 2006 ) constitue un couloir de migration remarquable et méconnu de la cigogne blanche. Celle-ci se rend sur ses lieux de reproduction de la fin de l'hiver au milieu de l'été avant de repartir vers l' Afrique. Les oiseaux quittent leurs quartiers d'hivernage africains entre la mi février et la fin mars. Les mâles arrivent en premier pour commencer l'installation du nid

La cigogne blanche appartient à la famille des ciconiidés " ciconia-ciconia", qui a un autre représentant en Europe : la cigogne noire. Ce grand échassier blanc aux rémiges et aux grandes couvertures noires d'une longueur total du corps de 110-115 cm, est d'un poids moyen de 3,500 gr : le bec de forte taille te les grandes pattes rouges.

 

 

Capture d’écran 2016-05-28 à 15

 

( Photo extraite du blog de notre amie Pascale : coupsdecoeurphotos.eklablog.com, avec nos vifs remerciements pour sa participation)

Parmi les  cigognes qui survolent les gorges de la Dordogne, selon un article du journal " Sud-ouest " de mai 2016, il et rapporté par les spécialistes de la faune sauvage, les naturalistes et photographes naturalistes, que le peuplement de cigognes dans la Vallée de l' Isle  ( 24) est devenu une réalité puisque des naissances ont été confirmées cette année, 4 cigogneaux à Saint-Laurent-des-Hommes, Saint-Martial-d'Artenset ont été bagués, les deux nichées étaient âgées de cinq semaines. Deux couples se sont installés à Saint-Laurent-des-Hommes, Saint-Martial-d'Artenset et les ornithologues qualifient cela de " début de colonisation", preuve s'il en est que les cigognes ont trouvé un biotope favorable sur le territoire. ( Sud-Ouest du 30/05/2016 Edition Dordogne).

Autres sites susceptibles de vous intéresser : www.faune-aquitaine.org./ - Site du site Natura 2000 des Gorges de la Dordogne : http://gorgesdeladordogne.n2000.fr/ et encore : https://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR7412001 et http://www.puy-de-dome.gouv.fr/zps-gorges-de-la-dordogne-fr7412001-r895.html

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 mai 2016

LA LETTRE DE LA RÉSERVE DE BIOSPHÈRE : EPIDOR MAI 2016

EPIDOR vient de faire paraitre sa première lettre  relative à la réserve de biosphère. en voici quelques extraits, il contient un lien qui vous conduira sur le document original vous permettant de pouvoir explorer toutes les informations qui y sont données. bonne lecture et bonne visite aux amis de la rivière Dordogne.

Capture d’écran 2016-05-25 à 15

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 15

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 15

http://eye.sbc33.com/m?r=ozYyNsQQ6BUeLHhYXkrQg0NCYSjQyfQntmNiTVpQUXZnR2ttNGljQnFUZG5fSHe6cml2aWVyZWVzcGVyYW5jZUBvcmFuZ2UuZnKQ 

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2016

LES AIRES DE MISE EN VALEUR DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE " A.V.A.P "

A l'origine  il y eut " les Z.P.P.A.U.P" - Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager -  et ce dans le cadre de la loi du 7 janvier 1983, articles 70 à 72, laquelle instaurait la répartition des compétences entre les communes, les départements, les régions et l' l'Etat et complétée par la loi du 8 janvier 1993, article 6, sur la protection et la mise en valeur des paysages. Dans le cadre de cette nouvelle répartition des compétences, la politique de l'urbanisme local a été décentralisée au profit des communes et le rôle de l' Etat réaffirmé quant aux politiques ayant valeur d'enjeux nationaux, tel le patrimoine.

"Dès l'origine, la création de la procédure des zones ZPPAUP, a été de répondre au souci de simplifier et rationaliser le système des protections existantes relatives au patrimoine naturel et bâti d'un même territoire. L'un des principaux objectifs était de pallier certaines des insuffisances de la protection des abords de monuments historiques.

Il s'agissait de définir et identifier les enjeux patrimoniaux sur le territoire d'une ou de plusieurs communes, qu'il soit bâti on non, urbain ou rural, ancien ou récent, majeur ou ordinaire, aggloméré ou dispersé, homogène ou disparate et qu'il y ait ou non présence de monument historique.

Le dispositif des " Aires de Mise en valeur de l' architecture et du Patrimoine"  est une servitude d'utilité publique créée par la loi du 12 juillet 2010 ( 2010-788) dite Grenelle II,  articles L 642-1 à 642-10 du code du Patrimoine , portant engagement national pour l'environnement et qui se substituait aux ZPPAUP.

Depuis son entrée en vigueur en juillet 2010, les ZPPAUP existantes ont continué à produire leurs effets durant cinq années, et durant cette période ont été transformées en AVAP, pour celles qui y figuraient.

les AVAP peuvent être crées sur des quartiers, des espaces bâtis, des sites non bâtis ou des paysages situés autour de monuments historiques ou non, pour des motifs d'intérêt culturel, architectural, urbain, paysager, historique ou archéologique. Ces espaces peuvent n'avoir jamais fait l'objet d'une mesure de protection.  Elles ont pour objet la mise en valeur du patrimoine bâti et des espaces dans le respect du développement durable. 

Ainsi nous avons recherché le long de la rivière Dordogne, plus particulièrement dans le département, quelques exemples de ZPPAUP ou AVAP, ce qui vous permettra de vous faire une idée du travail effectué selon une procédure de création ou de révision très complexe et complète afin de valoriser et protéger le patrimoine. Vous voulez savoir si votre département ou votre ville, votre village font partie de ces mesures rendez vous sur le site : " AVAP et le nom de votre département " pour de plus amples explications. Fin 2015 il y avait en Dordogne 30 ZPPAUP et 1 AVAP.

( SOURCES : d'après http://www.outil2amenagement.certu.developpement-durable.gouv.fr/avap-aires-de-valorisation-de-l-architecture-et-du-r261.html

ci-dessous, quelques ZPPAUP E et AVAP, dont le Canal de Lalinde- Mauzac et Grand Castang,   La Roque-Gageac , Bergerac.. ( liste non exhaustive..)

 

z^^3

ZPP1

zpp2

zpp4

Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :