La rivière Dordogne a le privilège d'abriter 40 espèces de poissons, dont 8 espèces migratrices qui sont : le poisson roi : l'esturgeon, le saumon atlantique, l'anguille, la grande alose, l'alose feinte, la lamproie fluviatile,la lamproie marine, la  truite de mer,

Jusqu'à la fin du XIX° siècle la pêche constituait  la ressource principale des riverains qui pratiquaient toutes les techniques de pêche. La construction des barrages au XIX et  XX° siècles, les pollutions modernes, la pêche intensive dont ces espèces ont fait l'objet ont entraîné leur quasi disparition.

Parmi ces migrateurs qui montaient et redescendaient la Dordogne, seuls les aloses, saumons, anguilles, lamproies et truites de mer remontait au delà de Tuilières. Les barrages de  Bergerac, Mauzac et Tuilières ont crée des obstacles empêchant les géniteurs de se reproduire, les échelles à poissons maintes fois modifiées ont contribué à la disparition de ces espèces.

Depuis 1977, un plan de réintroduction des migrateurs dans la rivière a été mis en place. Les échelles à poissons ont été modifiées sur les barrages de Mauzac, Tuilières et Bergerac, il y a même un ascenseur à poissons au barrage deT uilières.

Wla_mer

( photo prise derrière la vitre de l'ascenseur à poissons du barrage de Tuilières)

MI.GA.DO ( voir lettre  " M" pour cet organisme)  s'occupe particulièrement de la réintroduction du saumon, et des résultats encourageants sont enregistrés mais cela demandera du temps. Odilon vous recommande le site de MIGADO pour en savoir plus sur cette grande entreprise de sauvetage des migrateurs de la rivière Dordogne.

migration