GLENY, village situé au bord de la Dordogne entre Argentat et le barrage de Chastang, était autrefois chef-lieu de paroisse et centre primitif du bourg de Servières-le-Château de part son rôle clé au bord de la Dordogne.

Weglise_gleny


Connue depuis 875, l’ église de GLENY fut incendiée pendant la révolution. Il n’en reste aujourd’hui que le chœur. Vers 1688, Servières deviendra le chef-lieu de paroisse.

Le port de GLENY, situé sur la rive droite est inclus dans la commune de Servières avec des dépendances de 40 hectares, ce qui peut paraître insolite, la Dordogne servant de façon légitime de zone de “ frontière”. Servières voulait garder pour elle la prééminence du passage du fleuve entre les deux territoires composés par les cantons de La Roche Canillac d’une part et celui de Saint Privat d’autre part, jusqu’à la construction du barrage du Chastang en s’octroyant, naturellement, les droits des passages.

Non loin de GLENY la montagne est parsemée de phénomènes d’ érosion comme la “ cheminée des fées”  proche du sanctuaire de Notre Dame du Roc.

Source : Mr Claude PESTEIL, originaire de GLENY que nous remercions pour sa participation à l'écriture de la lettre G sur le blog d' Odilon.

WGleny12_12