17 février 2013

LA NOIX DU PERIGORD

" Originaire selon les uns des bords de la Caspienne ou du nord de l'Inde, des Balkans ou du Caucase selon les autres, le noyer est avec le figuier,l'arbre le plus anciennement cultivé. Il était connu des grecs quatre siècles avant J.C mais ces derniers ne s'y intéressèrent que lorsque les Perses,voici plus de 2000 ans,leur révélèrent une variété donnant des fruits bien plus savoureux que leurs noix sauvages. Le Périgord est certainement un des berceaux de la noix. On retrouve en effet la Noix du Perigord, il y a 17 000 ans, dans les... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

12 décembre 2012

LE FEUILLARDIER

Le métier de feuillardier remonterait au XVIème siècle, mais le terme de " feuillardier" n'apparaît que vers 1850, on était feuillardier de père en fils. Le mot " feuillardier" fuelhaire ou folhargier en occitan est à mettre en relation avec les mots : feuille, fuelha et folharja, branche garnie de feuilles. Le travail du feuillardier est lié à l'utilisation des taillis de châtaignier dans le sud du département de la Haute-Vienne, dans le nord de la Dordogne et le canton de Villebois-Lavalette en Charente. L'abattage des bois se... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
29 juillet 2011

ELIE FAURE ( 33 GIRONDE)

C'est le 4 avril 1873 que voit le jour à Sainte-Foy-la-Grande (33) Elie Faure, fils de Pierre Faure et Suzanne Reclus ( deux de ses oncles sont : le géographe et militant anarchiste Elisée Reclus et l' ethnologue Elie Reclus). Il rejoint ses frères à Paris pour faire ses études au Lycée Henri IV, il y obtient son baccalauréat-ès-lettres et de 1891 à 1893 il étudie les sciences obtenant son baccalauréat-ès-Sciences. Il va entreprendre des études de médecine travaillant comme anesthésiste aux hôpitaux de Paris, se spécialise dans... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2011

LE FAUCON PELERIN

Si vous descendez la rivière Dordogne en passant entre les falaises calcaires vous pourrez peut être apercevoir le faucon pèlerin qui y niche dans les parois rocheuses. Le faucon pèlerin est les plus grand des faucons, il est célèbre pour sa grande vitesse de vol en piqué : il peut atteindre des pointes de 300 km/h en piquant pour attraper ses proies, de plus il bénéficie d'une vue exceptionnelle. Apprivoisé dès le Moyen-Âge par l'homme pour la chasse, le faucon pèlerin a été victime des dégâts provoqués par l'homme  emploi des... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2011

LE FLÛTEAU NAGEANT

Le flûteau nageant ( luronium natans) est une plante herbacée, à tiges intra-aquatiques d'une taille variable de 10 à 5060 cm ; parfois jusqu'à 1 mètre ( en fonction de la profondeur des eaux). Les feuilles de la base, immergées sont translucides.Les flottantes sont généralement ovales de 1 à 4cm de long,les fleurs portent 3 pétales arrondis blanc à blanc rosé. Elle fleurit de mai à septembre.La multiplication végétative se fait par la formation de propagules : il s'agit de parties de plantes viables, qui sont détachées de la plante... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2011

LE FLOTTAGE DU BOIS SUR LA RIVIERE DORDOGNE

De part sa configuration, la Dordogne était plus flottable que navigable entre Bort et Meyronne voire Souillac. Tout simplement parce que la navigation descendante n'était pas permanente tout au long de l'année. La rivière était dite marchande lorsque les argentats et les flottes pouvaient descendre le cours de la rivière. Dans son livre " La haute Dordogne et ses gabariers", Eusèbe Bombal indique que le flottage à pièces perdues aurait été imaginé par un nommé Jean Rouvet, bourgeois-négociant de Paris en 1549 bien que, d'après un... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2010

LES FAIENCES DE BERGERAC

" Au cours du XVIII, quatre faïenceries virent le jour à Bergerac. Si leur existence nous est connue par les archives, l'essentiel de leur production reste un mystère. Les attributions actuelles reposent, soit sur des comparaisons avec les rares pièces signées connues ( BABUT et BONNET), soit sur des rapprochements stylistiques d'amateurs passionnés des XIX et XX siècles ayant publié leurs connaissances. Il s'agit des manufactures BONNET, BABUT, BANES-CALEY et PERCHAIN. Celle de BONNET, active de 1756 à 1789 a longtemps été la... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
02 juin 2010

LE FUNICULAIRE DU CAPUCIN ( 63 PUY DE DOME )

Au Mont Dore se trouve le premier funiculaire à traction électrique de France. Il est d'ailleurs le plus ancien funiculaire de France. Sa machinerie est classée aux " Monuments Historiques" depuis 1984. Il est l'oeuvre de deux architectes, Messieurs JARRIER Louis et Marcel qui l'ont imaginé en 1898, l'entrepreneur Monsieur GIRAUDON Jean. Le funiculaire du Capucin a d'abord été ouvert pur les curistes qui venaient bénéficier des vertus des huit sources d'aux chaudes connues depuis les gaulois et remise à la mode au XVIIe siècle. Les... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 février 2010

F, comme FORGE DE BOURZOLLES (46)

Sur la Borrèze, affluent de la Dordogne qui prend sa source sur la commune de Paulin, qui traverse Souillac avant de rejoindre la rivière Espérance, se trouve Bourzolles et ses anciennes forges. Le minerai venait du Causse avoisinant, il était fondu au charbon de bois. Les forges comprenaient un haut fourneau pour fondre le minerai et un feu d'affineur pour convertir la fonte en fer forgé. Il y avait donc le haut fourneau qui se composait d'un patrouillet, d'un atelier de moulage, de plusieurs magasins, et des bâtiments nécessaires... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2009

LA FAIENCERIE DE SAINTE FOY LA GRANDE ( 33 GIRONDE)

Faïencerie BRIAN DE 1777 À 1854. C'est en 1777 que la manufacture de Faïence de Sainte-Foy-La-Grande vit le jour à l'initiative de Pierre BRIAN natif de la ville. La proximité d'un gisement d'argile contenant un fort pourcentage de kaolin au lieu-dit " Le Mignon" dans la commune du FLEIX ( en Dordogne) était un effet providentiel pour ce genre d'établissement. La manufacture a employé entre 20 et 30 personnes ( hommes, femmes et enfants) pour le tournage,le modelage, le moulage, la peinture et la cuisson des faïences.... [Lire la suite]
Posté par riviereesperance à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]