La Xaintrie est une région de Corrèze qui est limitée d'un côté par la Dordogne ( rive gauche) entre Spontour et Beaulieu, de l'autre par la Haute-Auvergne. Elle faisait partie de la vicomté de Turenne. Pays de moyens plateaux dont l'altitude varie  entre 400 et 700 mètres, elle est découpée en vallons  souvent encaissés par la Dordogne, la Maronne, la Cère, les deux Glane et la Bedaine. Elle se divise en Xaintrie blanche et Xaintrie noire. C'était  la route vers l'Auvergne et Aurillac empruntée jadis par les pèlerins qui révéraient leur  Saint patron à Saint Julien le Pélerin. La Xaintrie noire est plus boisée.

CARTE-xxx

 

 

( Carte de la Xaintrie blanche et Noire)

Sur notre chemin nous rencontrons le petit village de Mercoeur,  capitale de la Xaintrie Noire. Le canton de Mercoeur était appelé autrefois Merquès, baigné par la Dordogne et la Maronne qui le séparent des cantons de Beaulieu, Argentat et Saint Privat, par la cère qui le sépare du Lot et par le ruisseau de Carbonnières qui le sépare du Cantal.

Le village de Mercoeur dut subir l'occupation romaine l'on trouve des vestiges romains à Massalves au lieu-dit La Fontaine-des Dames une importante et régulière source ferrugineuse aménagée - murailles-escalier -  au nord du hameau de Lasfargues, dans la parcelle dite les Taules, deux sépultures gallo-romaines en coffre funéraire et découverte d'une urne cinéraire du II ème siècle avant J.C .

carte-XX

 

 

( Carte provenant de description générale du pais et viconté provinces qui l'avoisinent par DU BAC ,cartographe 1640, http://gallica.bnf.fr/)

 

Le village de Mercoeur est mentionné au IX ème siècle . Il relevait de la châtellenie de Beaulieu  et appartenait à la vicomté de Turenne. L'histoire rapporte qu'une première église dont il ne reste pas de traces fut édifiée au XII ème siècle par les Scorailles. L'église paroissiale Saint-Martin avec son clocher-tour,  toute de granit est entièrement casquée de lauzes de schiste.La forme extérieure et la nef sont romanes, ainsi que la cuve baptismale. Le choeur a été remanié à la fin de l'époque gothique. L'édifice se compose d'un choeur du XV ème siècle à cinq pans, couvert de voutes nervées avec liernes et tiercerons, et d'une nef unique pouvant dater du XVII ème siècle. ( Inscrite aux M.H depuis le 26/01/1927). Elle renfermait auterfois des sculptures du XVII ème siècle, mais il n'en reste que deux. On peut y voir la porte de la sacristie  sculptée ( XVII fin XVIII ème siècles) la porte sur les panneaux supérieurs  est décorée d'une plante fleurie à clochettes ; le panneau central représente un prêtre en surplis agenouillé entre deux anges qui posent un genou à terre et tiennent un flambeau. Cette porte a été classée à l'inventaire des M.H 08/09/1969 ainsi que le bas relief ( 70 cm x 42 cm)  en bois sculpté représentant un religieux en prière qui peut être daté fin XVII, début XVIII èmes siècles ainsi que des  fonds baptismaux : cuve circulaire sculptée.

mercoeur 3 eglise cp

 

 

( L'église extérieur )

mercoeur 5 inter cp

 

( L'église, intérieur, et le choeur - photos aimablement prêtées par notre ami : Boris Debon, qui sur son site : http://brive.pagesperso-orange.fr vous présente tous les villages de la Corrèze)

Capture d’écran 2017-05-08 à 16

 

( La porte de la sacristie : source Base Palissy : http://www.culture.gouv.fr/ )

Aux alentours un point de vue sur la route de Dalmazane à Gramond ; Vallon creusé par le ruisseau de Chauzeix et le ruisseau Grand. Et aussi une fontaine du XVIII ème siècle au dessus de Ségala.

 

Pour  la période  romaine  le livre cité :  : " Carte archéologique de la Corrèze ", de Mr Guy LINTZ, 1992, Universite de Clermont II, Ministère de l' Education Nationale et de la Culture, S/Direction de l' archéologie .