Le long de la vallée de la Vézère, à quelques kilomètres de distance, la Madeleine et la roque Saint Christophe ( voir blog en date du 13 avril 2016 La Maison forte de Reignac) se trouvent les deux plus beaux exemples d’utilisation de sites troglodytiques en Périgord.

Inscrit dans un méandre de la rivière, près du village de Tursac, l’abri sous roche de la Madeleine a permis de définir l’époque magdalénienne, un des âges de la préhistoire ( entre 15.000 et 9.000 av. J.C. dernière grande phase du paléolithique supérieur) .Il tire son nom de la chapelle du village médiéval situé au bord de la falaise qui le surplombe.
Ce hameau, habité probablement jusqu’à une époque récente, a conservé une partie des murs de pierre qui déterminaient les maisons en utilisant l’avance de la roche à son niveau supérieur. L’abri préhistorique s’étend sur près de 250 mètres de longueur sur la rive droite de la Vézère et au sortir d’un ample méandre.

 

 

panoabrimad

 ( Vue d'ensemble du Village troglodytique de la Madeleine, photo de http://vent.ouest.pagesperso-orange.fr/text/197bad3-53.html, merci de sa collaboration, sur ce site une visite complète du site en photos aériennes, la vallée de la Vézère )

 Le site de la Madeleine fut découvert en 1863 par Edouard Lartet et Henri Kristy, ils vont entreprendre de nombreuses fouilles  et parcourir la Vallée de la Vézère découvrant entre autres les gisements de Laugerie, un des abris du Val d'Enfer ( dénommé depuis Abri Lartet), le Moustier, Liveyre et la Madeleine. Le site était  isolé, difficilement accessible protégé naturellement protégé. Massenat et Girod effectuent des fouilles en 1865, puis Rivière en 1901 et Denis Peyrouty en 1910-1913-1926, les plus récentes ont été conduites par M. J.L Bouvier de 1968 à 1976. ( Le livre  de Monsieur Jean Marc Bouvier ( qui a effectué les dernières fouilles du gisement)  " Un gisement préhistorique : LA MADELEINE,  Editions Pierre Fanlac du 25 mai 1977, plaquette publiée sous les auspices de l'Association "Pour le gisement préhistorique de La Madeleine " ( numéro spécial de son bulletin) TURSAC 24620 LES EYZIES.

Denis Peyrouty, instituteur perigourdin mettra à jour une grande quantité d'objets et oeuvres d'art entre 1910-1913, après la guerre il reprendra son travail aidé en cela par des habitants de Tursac  il fera la découverte de milliers de silex, d'outils en os et bois de rennes; ossements , et le squelette d'un jeune enfant inhumé tout seul avec une parure de plus de 1100 coquillages. ( pour informations se rendre sur le site : http://paleo.revues.org/1058 - la parure de l'enfant de la Madeleine, document complet) .Pour informations visiter le site :  http://musee-prehistoire-eyzies.fr/node/633 - Musée National de Préhistoire.

La partie historique de la Madeleine n'est pas ouverte au public.

A mi hauteur de la falaise on découvre un village troglodytique, dont vous pourrez visiter quelques salles du fort : un village du haut Moyen-âge ( Xème siècle), creusé dans la roche  et fortifié pour résister aux raids des wikings, puis par la suite à la guerre de Cent ans. Le village était encore occupé au XVIIème siècle. Accrochée à la falaise la chapelle gothique  du XV ème siècle . Au XIV ème siècle fut construit le château Petit-Marzac, dont il ne reste que des ruines, puis en face le château de Marzac au XV ème siècle ( ne se visite pas)

 

 made44

Le fort est situé au sommet de l'à pic de la falaise de Tursac, interdisant tout passage sur la Vézère. A l'ouest, un fossé taillé dans le roc l'isolait du reste du plateau. Au nord et à l'est, une douve sèche en partie naturelle concourait à sa défense. La falaise le rendait imprenable au sud. Une tour circulaire occupait l'angle nord-ouest. A mi-hauteur de la falaise, une corniche court le long de celle-ci sur laquelle ouvre une suite d'abris naturels, sous le fort, qui ont dû être utilisés par la garnison comme écuries ou dépendances. Une muraille protégeait le passage et concourait à sa défense.

 

  mad

 

 

   

Madel22

Madel33

( photos de la chapelle et de la corhiche sous le fort, merci à notre Jeannot qui en est l'auteur)

 

Autour de Tursac vous pourrez faire de nombreuses visites : le panorama de la Madeleine : le hameau de Ruth offre à la visite : l'abri Cellier aux parois gravées il y a 30.000 ans et l'abri Pagès  fouillé en 1908 par M. Peyrony qui témoigne d'une importante occupation de l'Aurignacien au Magdalénien. L'abri Villepin fut habité entre la fin du Magdalénien et l' Azilien ( 10.000 à 8.000 ans avant. J.C) et bien d'autres autres gisements tant les sites sont nmbreux.

Le Musée National de la Préhistoire des Eyzies ( http://musee-prehistoire-eyzies.fr) renferme de nombreuses collections issues de tous ces sites. Vous pourrez entre autres y voir l'original du Bison  se léchant  retrouvé lors des fouilles de l'abri de la Madeleine.