Les rivières font l'objet d'un suivi permanent que ce soit sur le plan de la faune, de la flore, de leurs débits, et bien d'autres éléments leur permettant de continuer à vivre, mais de nombreux organismes sont chargés de veiller à leur bonne tenue, c'est à dire : les éclusées, les débits, les crues, un travail de fourmis bien souvent ignoré par le commun des mortels, mais indispensable. La rivière Dordogne, a certes été canalisée par la construction des grands barrages au siècle dernier, mais il n'en reste pas moins qu'elle continue à être observée, scrutée en permanence, voici ci-dessous le travail qui est accompli par 

 

Infos1

( Source : www.debits-dordogne.fr, site réalisé par EPIDOR, Etablissement public territorial du bassin de la Dordogne pour suivre et comprendre l'évolution des débits sur les rivières du territoire. Il fonctionne grâce à des données de débits mesurés, de remplissage de barrages ou de prévisions de lâchers d'eau depuis les aménagements hydrauliques, mise à disposition par les producteurs. ll a pour objet de diffuser au grand public ces informations avec un éclairage pour apprécier la situation des cours d'eau)

Gabare1

gabare2

( Ce jour là : pas de promenade en gabare au départ de la Roque-Gageac, trop d'eau .....)

( photos studio plume et eau)

Glos

barrages1

 

Vigiecrues1

( VIGICRUES : www.vigicrues.gouv.fr : DREAL Aquitaine, Service de prévisions des crues : Gironde-Adour-Dordogne ( bassin Dordogne)

Bassin-adour-garonne

 

Bassin-AG1

 

( Source : http://www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/crues/ 

 

La crue : phénomène hydrologique de base, est l'augmentation plus ou moins brutale du débit et par conséquent de la hauteur d'un cours d'eau. En général on distingue deux types de crues : les crues fluviales et les crues torrentielles même si le passage de l'une à l'autre se fait de façon continue. Les crues fluviales, souvent saisonnières affectent les cours d'eau importants aux vastes bassins versants ; en général la montée des eaux y est lente. Les crues torrentielles ou rapides, subites, brutales, soudaines ou encore éclair affectent n'importe quelle partie du réseau hydrographique ; elles sont souvent dues à des pluies de caractère convectif très violentes et localisées ; elles sont caractérisées par une évolution très rapide, la montée des eaux étant très brutale. Le mot  " crue pluviale" est parfois employé pour des crues torrentielles dues à une pluie très intense et localisée. On parlera de " crue simple ou élémentaire "  pour une crue qui est le résultat d'un seul épisode pluvieux.

 

 

echelle-crues1

( L'échelle des crues à Bergerac près de la Dordogne)