Les cigognes blanches ont failli disparaître en France dans les années 1970. Elles étaient menacées par la chasse dans les pays survolés pendant la migration, et par l'asséchement par l'homme des marais et prairies humides qui sont ses " garde-manger".Heureusement ces 20 dernières années les humains ont fait des efforts pour que ces zones humides soient protégées et les couples de cigognes se comptent à nouveau par centaines aujourd'hui : en Alsace, mais aussi dans une large partie ouest de la France. Il reste cependant un grand danger pour cet oiseau : les lignes électriques à haute tension qui le foudroient si ses ailes touchent deux câbles en même temps.

La Z.P.S des Gorges de la Dordogne, site Natura 2000  : qui comprend  : les départements du Cantal, de la Corrèze et du Puy-de-Dôme, ( arrêté du 3 mars 2006 ) constitue un couloir de migration remarquable et méconnu de la cigogne blanche. Celle-ci se rend sur ses lieux de reproduction de la fin de l'hiver au milieu de l'été avant de repartir vers l' Afrique. Les oiseaux quittent leurs quartiers d'hivernage africains entre la mi février et la fin mars. Les mâles arrivent en premier pour commencer l'installation du nid

La cigogne blanche appartient à la famille des ciconiidés " ciconia-ciconia", qui a un autre représentant en Europe : la cigogne noire. Ce grand échassier blanc aux rémiges et aux grandes couvertures noires d'une longueur total du corps de 110-115 cm, est d'un poids moyen de 3,500 gr : le bec de forte taille te les grandes pattes rouges.

 

 

Capture d’écran 2016-05-28 à 15

 

( Photo extraite du blog de notre amie Pascale : coupsdecoeurphotos.eklablog.com, avec nos vifs remerciements pour sa participation)

Parmi les  cigognes qui survolent les gorges de la Dordogne, selon un article du journal " Sud-ouest " de mai 2016, il et rapporté par les spécialistes de la faune sauvage, les naturalistes et photographes naturalistes, que le peuplement de cigognes dans la Vallée de l' Isle  ( 24) est devenu une réalité puisque des naissances ont été confirmées cette année, 4 cigogneaux à Saint-Laurent-des-Hommes, Saint-Martial-d'Artenset ont été bagués, les deux nichées étaient âgées de cinq semaines. Deux couples se sont installés à Saint-Laurent-des-Hommes, Saint-Martial-d'Artenset et les ornithologues qualifient cela de " début de colonisation", preuve s'il en est que les cigognes ont trouvé un biotope favorable sur le territoire. ( Sud-Ouest du 30/05/2016 Edition Dordogne).

Autres sites susceptibles de vous intéresser : www.faune-aquitaine.org./ - Site du site Natura 2000 des Gorges de la Dordogne : http://gorgesdeladordogne.n2000.fr/ et encore : https://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR7412001 et http://www.puy-de-dome.gouv.fr/zps-gorges-de-la-dordogne-fr7412001-r895.html