A l'origine  il y eut " les Z.P.P.A.U.P" - Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager -  et ce dans le cadre de la loi du 7 janvier 1983, articles 70 à 72, laquelle instaurait la répartition des compétences entre les communes, les départements, les régions et l' l'Etat et complétée par la loi du 8 janvier 1993, article 6, sur la protection et la mise en valeur des paysages. Dans le cadre de cette nouvelle répartition des compétences, la politique de l'urbanisme local a été décentralisée au profit des communes et le rôle de l' Etat réaffirmé quant aux politiques ayant valeur d'enjeux nationaux, tel le patrimoine.

"Dès l'origine, la création de la procédure des zones ZPPAUP, a été de répondre au souci de simplifier et rationaliser le système des protections existantes relatives au patrimoine naturel et bâti d'un même territoire. L'un des principaux objectifs était de pallier certaines des insuffisances de la protection des abords de monuments historiques.

Il s'agissait de définir et identifier les enjeux patrimoniaux sur le territoire d'une ou de plusieurs communes, qu'il soit bâti on non, urbain ou rural, ancien ou récent, majeur ou ordinaire, aggloméré ou dispersé, homogène ou disparate et qu'il y ait ou non présence de monument historique.

Le dispositif des " Aires de Mise en valeur de l' architecture et du Patrimoine"  est une servitude d'utilité publique créée par la loi du 12 juillet 2010 ( 2010-788) dite Grenelle II,  articles L 642-1 à 642-10 du code du Patrimoine , portant engagement national pour l'environnement et qui se substituait aux ZPPAUP.

Depuis son entrée en vigueur en juillet 2010, les ZPPAUP existantes ont continué à produire leurs effets durant cinq années, et durant cette période ont été transformées en AVAP, pour celles qui y figuraient.

les AVAP peuvent être crées sur des quartiers, des espaces bâtis, des sites non bâtis ou des paysages situés autour de monuments historiques ou non, pour des motifs d'intérêt culturel, architectural, urbain, paysager, historique ou archéologique. Ces espaces peuvent n'avoir jamais fait l'objet d'une mesure de protection.  Elles ont pour objet la mise en valeur du patrimoine bâti et des espaces dans le respect du développement durable. 

Ainsi nous avons recherché le long de la rivière Dordogne, plus particulièrement dans le département, quelques exemples de ZPPAUP ou AVAP, ce qui vous permettra de vous faire une idée du travail effectué selon une procédure de création ou de révision très complexe et complète afin de valoriser et protéger le patrimoine. Vous voulez savoir si votre département ou votre ville, votre village font partie de ces mesures rendez vous sur le site : " AVAP et le nom de votre département " pour de plus amples explications. Fin 2015 il y avait en Dordogne 30 ZPPAUP et 1 AVAP.

( SOURCES : d'après http://www.outil2amenagement.certu.developpement-durable.gouv.fr/avap-aires-de-valorisation-de-l-architecture-et-du-r261.html

ci-dessous, quelques ZPPAUP E et AVAP, dont le Canal de Lalinde- Mauzac et Grand Castang,   La Roque-Gageac , Bergerac.. ( liste non exhaustive..)

 

z^^3

ZPP1

zpp2

zpp4