L'association " Les Pesqueyroux",  (dont le siège social se trouve à La Mairie , SAINT CAPRAISE LALINDE 24150)  et son  dynamique président Frédéric Gonthier,  publie de nombreux ouvrages sur la région et son histoire, ouvrages dont l'un publié en 2007 sous le titre " La Guerre de Cent ans" de Limeuil à Bergerac, est préfacé par Madame Arlette Higounet-Nadal. 

"Les historiens ont souvent fait peu de place dans leur évocation de la guerre de Cent Ans au Périgord alors qu'il faut se souvenir  que le premier fait d'armes a eu lieu en Périgord en 1345, à Moncuq ( châtellenie de Bergerac) et le conflit s'est achevé, en 1453 à Lamothe-Montravel ( Châtellenie de Bergerac).

Le premier affrontement fut la prise de Bergerac par le Comte de Derby, et l'ouvrage s'attache à dresser l'itinéraire de la guerre de Cent ans vu depuis les places fortes qui surplombent la Dordogne, qui sont : Limeuil, Badefols, Milhac, Lalinde,Clérans, Couze, Lanquais, Bannes, Mouleydier.

  1377 est une mauvaise année pour l'anglais en Aquitaine. Le 21 Juin Edouard III meurt. Richard II, 12 ans, lui succède. les hostilités reprennent dans le Languedoc, la Guyenne et le Périgord. Le duc d'Anjou quitte Toulouse en juillet et marche sur Bergerac. Du Gueslin qui a 60 ans l'y rejoint en août. La ville, la plus importante place anglaise en Périgord, est solidement tenue par Perducat d'Albret et la forte garnison est commandée par le captal de Buch, Jean de Grailly.... au bout de huit jours, un  conseil de guerre oblige les français à se rendre à l'évidence  : un assaut serait très coûteux en vies et son issue serait incertaine. On poursuit donc le siège en attendant des renforts qui arrivent."

 

Pesq

"C'est un détachement de plus de 300 lances ( une " lance" se compose d'un chevalier et de son page et de deux ou trois archers et d'un soldat dit " coutillier),remonte la Garonne, puis la vallée du Dropt pour s'installer à Eymet. Pendant ce temps devant Bergerac le siège s'enlise Du Gueslin envoie un détachement pour chercher à La Réole une machine que l'on appelle " une truie " Ce type d'engin  d'assaut médiéval est connu sous le nom de Beffroi, une véritable forteresse mobile : " Les ingénieurs aménagent à l'étage inférieur un bélier, parfois monté sur pivot ou glissière, et installent à l'étage supérieur un trébuchet ou une puissante machine de jet,  et se pouvaient bien cent hommes ordonner dedans et en approchant assaillir la ville  : désormais, la tour roulante est polyvalente puisqu'elle sert à saper la muraille adverse à écraser les défenseurs sous une pluie de projectiles, puis le moment venu, à laisser déferler une vague d'assaut sur la crête ennemie."

 

truie

 

 

eymet

G10011

 

En haut, la bataille d' Eymet 1er septembre 1377, Chroniques de Froissart et à la suite la prise  de Bergerac en 1377

"Dugueslin après avoir mis le siège devant la  ville d' Eymet qui se rendit, continua sur Bergerac, le lendemain la truie arrive et son assemblage commence.Dans la ville la vue de l'engin porte un coup au moral des assiégés. Le lendemain le duc d'Anjou fait équiper ses hommes  et se prépare à donner l'assaut. Les récits divergent alors. Pour Emile Labroue, ( Bergerac sous les Anglais, Bordeaux 1863 p 102) l'attaque a eu lieu et le surlendemain de l'arrivée de la truie, la ville se rend. Pour Claude Ménard ( Histoire de Du Gueslin ,1618) les habitants attaquent la garnison et remettent la place aux Français. Enfin pour Jean Froissart, c'est juste avant le début des combats que Du Gueslin propose son habituel marché : soit la ville se rend tout de suite, soit il la prend et tout le monde sera tué. Sensibles à de tels arguments, impressionnés par la truie, les bourgeois conseillent à la garnison de quitter les lieux et se rendent."

"L'histoire de la truie ne s'achève pas là. L'engin aurait ensuite été vendu, vers 1474, aux Génois qui cherchaient alors à s'emparer de Chypre."

( Textes provenant de la publication : La Guerre de Cent Ans, de Limeuil à Bergerac,de Frédéric Gonthier, Editions les Pesqueyroux 13/08/2007, Association les Pesqueyroux, Mairie Saint Capraise 24150 LALINDE. avec nos remerciements.)