Le pont suspendu de Sainte-Foy-la Grande construit en 1829 et rénové en 1896-1897 fut l'un des tous premiers de ce style .  Mais s'il fallait acquitter un péage pour se rendre d'une rive à l'autre, le législateur de l'époque par souci de sécurité fixa également une limite de poids, applicable bien entendu à tous les ponts de ce type,  que l'on retrouve dans le bulletin des Lois Usuelles  d'août 1852 , rapporté par le décret du 29 août 1863 :

" Pendant la traversée des ponts suspendus, les chevaux seront mis au pas ; les voituriers ou rouliers tiendront les guides ou le cordeau ; les conducteurs et postilons resteront sur leurs sièges.

"Défense est faite aux rouliers et autres voituriers de dételer aucun de leurs chevaux pour le passage du pont.- Toute voiture attelée de plus de cinq chevaux ne doit pas s'engager sur le tablier d'une travée, quand il y a déjà sur cette travée une voiture d'un attelage supérieur à ce nombre de chevaux.- Pour les ponts suspendus qui n'offriraient pas toutes les garanties nécessaires pour le passage des voitures lourdement chargées, il pourra être adopté par le ministre  des travaux publics ou par le ministre ,  de l' Intérieur, chacun en ce qui le concerne, telles autres disposityions qui seornt jugées nécessaires . - Dans les circonstances urgentes, les préfets et les maires pourront prendre telles mesures qui leur paraitra commander la surêté publique, sauf à en rendre compte à l'autorité supérieure."

" Les mesures prescrites pour la protection des ponts suspendus seront, dans tous les cas placardées à l'entrée et la sortie de ces ponts."

Ci-dessous, carte postale litographique de C. BOUNY

 

Pont-Ste-foy-en-18301

 

 

 

 

 

 

Pt-poids-

 Le Pont fût rénové en 1896-1897.

ODIDOUA