Quelques nouveaux mots de la rivière extraits du site : http://www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/crues/adour/html/glossaire.htm, ainsi que le croquis de  la zone de karst.

HERBIER 

Le développement de végétations aquatique dans les cours d'eau souvent causé par un début d'eutrophisation : ( Détérioration d'un écosystème aquatique par la prolifération de certains végétaux, en particulier des algues planctoniques (on parle de bloom planctonique). La cause peut être le rejet d'origine anthropique de nitrates (engrais azotés par exemple), de phosphates (lessives par exemples) et de matières organiques. Les conséquences sont variables et nombreuses : prolifération des algues planctoniques et de certains types de zooplancton modification des caractéristiques physiques et chimiques de l'eau, disparition ou forte réduction du nombre d'animaux et de certains végétaux, réduction de la teneur en oxygène, etc. de la rivière) ou une augmentation de la température de l'eau.

D'une  le développement laminaire étendu des herbes réduit les vitesses habituelles de l'eau, d'autre  part leur volume propre s'ajoute  à celui de l'eau et augmente artificiellement la hauteur d'eau.

Le détartrage hygrométrique des stations qui  s'en suit et particulièrement sensible en été où se conjuguent bas débits à mesurer et développement maximal des végétaux. Sur la Dordogne, les zones d'herbiers sont notamment situées au niveau d'Argentat, de Cénac puis  à  l'aval de Bergerac.

 

Herbier-1

 

 ( Herbiers à l'aval de Bergerac, à Sainte Foy la Grande  photos studio Plume et eau)

MÉANDRE : 

Courbe décrite par un cours d'eau sinueux et constitué par deux boucles consécutives dans lesquelles l'écoulement a lieu pour l'une dans le sens des aiguilles  d'une montre et pour la suivante dans le sens opposé.

Sur le bassin de la Dordogne les méandres prennent souvent le nom de cingles.

Les plus remarquables, car presque circulaires sont sur la Vézère : les cingles de Saint Léon et de Tursac, et sur la Dordogne les cingles de Montfort, de Limeuil, de Trémolat et de Libourne.

 

Cingle1

(Le Cingle de Trémolat , photo studio Plume et eau )

 

 

KARST :

 

Région de calcaires et dolomites ayant une topographie souterraine particulière due à la dissolution de certaines parties du sous-sol et au cheminement des eaux dans les galeries naturelles ainsi formées.

 

Ce terme provient du nom d'une zone de plateau calcaire de Croatie appelée Karst.

 

Le bassin de la Dordogne est coupé par une importante zone karstique ( pays des Périgords Blanc et noir et de Quercy)

 

Le réseau hydrographique de surface s'y raréfie, drainé par un abondant réseau de cavités et de galeries souterraines.

 

KARST1