Le canal de Lalinde, qui traverse la commune de Saint-Capraise-de-Lalinde, a bouleversé lors de sa réalisation vers 1840 ce village coincé entre le coteau et la rivière Dordogne.

PC1

( L'entrée sous le Pont-canal, depuis la route - photos Studio Plume et eau) 

 

pl

 

 Avant la construction du canal, le village était un port actif ; on y déchargeait ou on rechargeait ici sur des embarcations plus petites une partie du fret des bateaux, ainsi allégés, avant ou après leur franchissement des dangereux rapides de la Gratusse. Des minerais et des terres réfractaires étaient également exploités dans les coteaux voisins et conditionnés en vue de leur transport par voie fluviale. Mais compte tenu de l'étroitesse des lieux, il fallut, lors du tracé du canal, couper le village en deux et détruire plusieurs maisons. A cet endroit , une portion du canal est rétrécie sur 68 mètres avec une largeur correspondante à une largeur du sas d'une écluse qui ne laisse le passage qu'à un seul bateau. Le canal empêchait les agriculteurs de rejoindre autrement qu'a pied leurs champs isolés entre le canal et la rivière. Le détour par les ponts de Tuilières ou de Port-de-couze était trop long.

PC2

 

( Le Pont-canal et son passage, photos studio plume et eau)

C'est pourquoi l' ingénieur des Ponts-et-chaussées, Pierre Vauthier projette de bâtir le pont-canal. Cet ouvrage depuis le 11/09/1996 est sous la protection des M.H ( Monuments historiques)  : le pont-canal en totalité et les murs d'encaissement qui lui font suite.

Cette portion est canalisée entre deux murs d'encaissement à parois verticales et qui s'évasent aux deux extrémités. Afin de rétablir la communication entre les deux parties du village, la configuration du terrain obligea à construire un " aqueduc-viaduc" en forme de tunnel , au lieu d'un pont De quatorze mètres de long et de deux mètres soixante d'ouverture ( le passage d'une charrette), le tunnel est construit sous l'extrémité aval de la partie encaissée du canal. Sa voûte plein-cintre est composée de trois parties qui suivent les pentes du passage souterrain. Celui-ci est pavé de grès. Les murs de tête du tunnel sont confortés par des murs en retour qui contribuent au soutien de l'ensemble.

PC3

 

( vues du canal de Lalinde, voir dans le blog parution du 06/10/2010 : Le Canal de Lalinde - le 22/04/2014 Pierre Vauthier : concepteur et réalisateur du Canal de Lalinde- 04/01/2014 La Restauration des écluses du canal de Lalinde)

( d'après les sources http://aquitaine.culture.gouv.fr/notices/ : pont-canal de Lalinde)