Capture-d’écran-2015-01-24-à-16

Depuis 1937,chaque année un groupe de journalistes de cinéma décerne : " Le Prix Lous Delluc" au meilleur film français sorti pendant l'année. Au palmarès figurent après le premier  récompensé : " en 1937 Les Bas fonds de Jean Renoir," on trouve aussi en "1946 : La Belle et la Bête de Jean Cocteau "; Les diaboliques de H.G Clouzot en 1954 " et plus près de nous en "1968 : Baisers volés de F. Truffaut," 1995 Nelly et Mr Arnaud de C. SAUTET ".... et en" 2014 a été récdompensé Olivier ASSAYAS pour Sils Maria."

Seul un cercle d'initiés et d'amoureux du cinéma français sait qui est Louis Delluc.  C'est dans la petite ville de CADOUIN ( qui abrite la superbe Abbaye de Cadouin ) qu'il est né en 1890. La famille s'établira d'abord à Bordeaux où le jeune Louis Delluc fréquentera le collège et le lycée avec de bons résultats. C'est d'ailleurs à Bordeaux qu'il va découvrir le cinéma naissant : " L'arrivée d'un train en gare de la Ciotat " ( le cinématographe n'a fait son apparition qu'en 1895). Puis nouvelle installation à Paris en 1903. Après de brillantes études, il est récompensé par un prix de poésie en 1910, il devient critique théâtral à " Comoedia Illustré" puis radacteur en chef de l'hebdomadaire " Le film". Il écrit beaucoup : critiques de spectacles, des romans, des poémes.

Pendant la première guerre mondiale sa rencontre avec celle qui devait devenir sa femme Eve Francis lui fait découvrir le cinéma américain entre autres le film de Cecil B. De Mille " Forfaiture.", il est conquis. Il fonde alors la revue " Cinea" avec son ami Léon Moussinac, invente le mot " cinéaste" et surtout il est le père des " ciné-clubs" qui vont assurer la sauvegarde et la diffusion de certains films.

 

Maison-Delluc

La maison natale de Louis DELLUC à CADOUIN. ( Photos studio plume et eau)

Il tournera 7 films dont 2 figurent parmi les immortels chefs-d'oeuvre du cinéma français : " La Femme de Nulle part en 1922 et Fièvre en 1924". En 1924 le tournage dans la vallée du Rhone de son dernier film " L'inondation" lui sera fatal, par suite des mauvaises conditions climatiques durant le tournage : pluies, vents, il contracte une pneumonie qui l'emportera à l'âge de 33 ans.

Il est considéré comme le chef de file de l'avant-garde du cinéma des années vongt jusqu'au parlant ( Abel Gance, Germaine Dulac, arcel L'Herbier, Jean Epstein, René Clair). Il a été le premier à utiliser les décors naturels, à mêmer le rêve à la réalité au contraire des films de l'époque .

Tous ses articles de critique de cinéma figurent aujourd'hui à la cinémathèque française sous le titre : " Les Ecrits cinématographiques" qui regroupent les 4 volumes de " Cinéma et Cie (1918) ",  "Phogogénie (1920)" Charlot (1921)" La jungle du cinéma (1922)".

 

Maison3

Le village de CADOUIN

 

 

Village

Son neveu Gilles Delluc lui a consacré une biographie  passionnante et très complète sous le titre: " Louis Delluc, l'éveilleur du cinéma français", Editions Pilote 24 en 2002. Nous lui en  avons emprunté quelques  notes, avec nos remerciements.

Photo de Louis Delluc issue de la Cinémathèque Française :

 http://www.cinematheque.fr/fr/musee-collections/collections/consulter_collections/visionner-film.html Vous y trouverez tous les films ainsi que ceux de son épouse  Eve Francis et de nombreux renseignements pour les cinéphiles ou ceux qui veulent en savoir plus .....