"L'inventaire du patrimoine industriel, effectué entre 1988 et 1995, dans le département de la Gironde, concerne les usines de fabrication,  et de transformation, dont tout ou partie du bâti est antérieur à 1950 et dont les productions ont approvisionné des marchés dépassant les limites du canton où elles étaient implantées. Ces lignes sont tirées du document  " Patrimoine industriel de la Gironde " Éditions du Patrimoine" ( Centre des monuments nationaux, Paris 2000)  de Madame Marie Kabouche."

C'est ainsi que le petit village de Saint Magne de Castillon,( non loin de Castillon-la-Bataille) renferme en plus de son Église Romane du XII ème siècle en partie reconstruite au XVIIIème siècle, (  inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques  le 5 octobre 1925),et aussi lieu de séjour et de travail du peintre et stucateur italien Tessa au XVIIIème qui a travaillé dans les églises de la région ;  on trouve aussi  au lieu-dit Pont Tranchard, l'usine de construction navale ( usine de construction fluviale) dite usine Caron Frères.

Pont tranchard

"A l'emplacement d'une ancienne gravière, Monsieur Caron installe, en 1918, un atelier de fabrication d'accastillage et de construction de périssoires. Son fils lui succède en 1928 et lance la fabrication de canoë et de kayak, en bois. La matière première est importée d'Afrique. Un atelier de vernissage vient compléter les installations. En 1969, environ 50 bateaux sortent des ateliers Caron. Le site est agrandi en 1965, du logement patronal comprenant un atelier de fabrication au rez de chaussée et en 1973 du grand atelier (54mx18m). A partir de 1975, les bateaux sont fabriqués en bois mais également en matières plastiques. En 1990 les avirons et les bateaux de loisirs sont plutôt en expoxy ou en polystyrène, plus rarement en bois à l'exception des sièges qui restent encore souvent réalisés en bois exotique. Depuis 1950 une partie de la production est exportée. 

"Le parc des machines comprend : scie à ruban Scipneu, W.Gillet, Bordeaux vers 1900 : tour construit aux Forges de Vulcain, E. Chouanard, Paris, vers 1900 ; avoyeuse Winter, Paris vers 1900 ; raboteuse et ponceuse. Il y avait 5 ouvriers en 1928, 19 employés en 1960 et 11 en 1994."

Ateliers de fabrication : le plus ancien en pierre avec toit à longs pans en tuile creuse, les autres en pan de fer, parpaing de béton et enduit avec toit à longs pans en ciment amiante. Ancien logement patronal devenu bureau : 1 étage carré en pierre et enduit avec toit à longs pans en tuile creuse. Logement patronal : un étage carré en brique et enduit avec toit à longs pans en tuile mécanique. "  (enquête de 1994, rédactrice Madame Kabouche Marie ( source : base mérimée)"

 

Les Ets Caron Frères sont toujours présents sur le site à Saint Magne de Castillon, ils produisent des bateaux de compétition en aviron et sont entre autres les fournisseurs de la S.N.B   ( Société Nautique de Bergerac) plus que centenaire et qui compte dans ses rangs de nombreux champions et médaillés Olympiques, ils produisent aussi des bateaux de loisirs - 2 chemin du Halage à Saint Magne de Castillon.

odiloncanoë1

 

Castillon1

( Le Pont de Castillon La Bataille)