Nous continuons notre découverte du site Natura 2000 de la Z.P.S.( Zone de protection spéciale) des Gorges de la Dordogne, qui se situe à cheval sur 3 départements et 2 régions ( Corrèze, Cantal, Puy-de-Dôme et régions Auvergne et limousin). Ce site a plus particulièrement été désigné en raison de la présence de 16 espèces d'oiseaux d'intéret communautaire nichant sur la zone, nous allons faire connaissance avec un des ses prestigieux occupants : Le Grand Duc d'europe".

Le site est composé de forêts, de ravins bordant la Dordogne, zone de quiétude pour les rapaces, et des rebords du plateau à vocation agricole. La vallée de la Dordogne est constituée de gorges offrant de fortes pentes et constituant les zones de reproduction privilégiées pour les rapaces, les espaces agricoles constituent les territoires de chasse de ces oiseaux.

Le Grand Duc d'Europe ( ou Bubo bubo est le plus grand rapace nocturne d' Europe, il appartient à la famille des strigidés. Il a une silhouette massive, une tête avec deux yeux rouge-orange surmontée de deux aigrettes frontales noires bordées de roux sur le côté interne, quand le rapace est dérangé elles se dressent verticalement. Son dos de teinte beune ou ourssatre est marqué de barres noires. Le bec, les ongles sont noirs, les pattes sont recouvertes de petites plumes brun clair mouchetées de noir. D'une envergure de 160 à 180 cm, il mesure entre 62 et 75 cm pour un poids de 2000 à 2700 gr pour le mâle ( la femelle de 2500 à 3300gr).

GD Dessin

Il vit de préférence dans les falaises, il a un vol très silencieux, il quitte ses rochers après avoir repéré sa proie, son territoire de chasse se limite en général à un rayon de 2 km autour du site où il réside. Hormis l'homme, le Grand duc d'europe n'a pas de prédateur naturel. Il a un régime alimentaire très grand : des batraciens, petits mammifères : rats, martres, fouines, lapins, jeunes renards, et oiseaux : corneilles, oiseaux d'eau, et surtout il est le prédateur nature du faucon pèlerin et de tous les rapaces qui font l'erreur de s'établie à proximité du site où il est installé.

Le Grand Duc vit en couple jusqu'à la mort d'un des partenaires. Pour sa reproduction dès l'automne le mâle commence sa cour près du futur nid qu'il a installé sur des espaces rocheux à l'aberi des prédateurs. La femelle pond de un à quatre oeufs entre fin décembre et début avril. Elle va couver durant 30 jours. Les jeunes nourris par les parents restent au nid pendant 2 mois. A 3 mois ils savent voler mais ils restent à proximité du nid jusqu'à la fin de l'été. La longévité maximale grâce aux données de baguage est d'environ 24 ans .

GD Ph

 

Un merci particulier à un nouvel ami qui a bien voulu nous offrir une de ses photos Mr J.C DELATTRE, dont le site : " Regards d' Oiseaux" vous offrira une multitude de photos d'oiseaux dans leur environnement naturel,   http://www.jc-delattre.fr

 

En France durant les années 1970, les effectifs dépassaient à peine la centaine de couples. Aujourd'hui la population est estimée à plus de 1600 couple ce qui en fait une espèce considérée comme rare. En effet en France en 1902, tous les rapaces nocturnes ont été protégées en tant qu'oiseaux utiles à l'agriculture sauf le Grand duc.

Ce n'est qu'en 1964 puis par la confirmation par arrêté ministériel du 24 janvier 1972 puis du 17 avril 1981 que le Hibou Grand duc bénéficiera d'une protection totale sur le territoire Français. Il est par ailleurs inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l' U.E.  

Une des toutes premières réserves naturelles créées dans notre pays a eu comme objectif la protection d'un site à Grand duc : il s'agit de la Réserve Naturelle de la Jacquette dans le Puy de dôme. En effet ce rapace a été persécuté aux XIX et xx èmes siècles ( un grand moyen de destruction qui était employé était le piège à poteau), au fil du temps l'utilisation intensive de tous les espaces pour l'agriculture et l'élevage : de plus l'espèce paie un lourd tribu aux lignes électriques, de plus à la suite de la construction des barrages sur la rivière des sites rupestres ont été noyés.

Il faut saluer le travail admirable accompli par la L.P.O  d' AUVERGNE : un site spécial lui est consacré ( rendez-vous sur son site : http://www.faune-auvergne.org et sur http://gorgesdeladordogne.n2000.fr