" Originaire selon les uns des bords de la Caspienne ou du nord de l'Inde, des Balkans ou du Caucase selon les autres, le noyer est avec le figuier,l'arbre le plus anciennement cultivé. Il était connu des grecs quatre siècles avant J.C mais ces derniers ne s'y intéressèrent que lorsque les Perses,voici plus de 2000 ans,leur révélèrent une variété donnant des fruits bien plus savoureux que leurs noix sauvages.

Le Périgord est certainement un des berceaux de la noix. On retrouve en effet la Noix du Perigord, il y a 17 000 ans, dans les habitations de l'homme de Cro-Magnon et à l'époque azilienne dans un gisement de Peyrat à côté de Terrasson en Dordogne. Sa valeur était telle que, déjà au Xème siècle, les paysans acquittaient leurs dettes en setiers de noix. En Périgord au XIIème siècle,les baux étaient versés en huile de noix à l'abbaye cistercienne du Dalon. L'huile de noix était considérée comme un bien aussi précieux que l'or.

 

Noix du Périgord

( photos photothéque du Syndicat Professionnel de la noix et du cerneau de Noix en Périgord)

 

Dès le XVII ème siècle,le commerce de l'huile de noix se développe, via Bordeaux, vers la Hollande, la Grande-Bretagne et l' Allemagne. Sur la rivière Dordogne, le commerce est intense. Les gabariers transportent non seulement l'huile mais aussi les grumes de noyers et les noix, du port fluvial de Souillac jusqu'à Libourne, donnant ainsi son nom à l'un des quais " le port des noyers".

La Dordogne et la majeure partie des départements qui la bordent - Lot, Corrèze, Charente- ont su ne faire qu'un pour offrir à la noix toutes leurs richesses et constituer un authentique terroir : celui de la " Noix du Périgord".

578 ! c'est le nombre de communes qui constituent l'aire d'implantation des noyers pour l'AOC Noix du Périgord, représentant 7004 hectares. C'est un véritable Bassin de production qui a conféré à la " Noix du Périgord" sa précieuse identité.

L'AOC du Périgord estampille 4 variétés bien distinctes : le terroir du Périgord a donné naissance à 3 des 4 variétés de l'appellation : 

Corne, Marbot, Grandjean sont nées dans le Bassin de production " Périgord "

Corne dans le canton d' ayen en Corrèze avec son prolongement sur Hautefort en Dordogne,

Marbot dans le secteur de Meyssac, Beaulieu, Argentat en Corrèze,

Grandjean dans le Sarladais, en dordogne.

Leur berceau d' origine, le Périgord est resté leur terre de prédilection. 
La Franquette s'est parfaitement intégrée sur l'ensemble du Bassin de production et se retrouve dans les 4 départements concernés par l' AOC.

La Noix du Périgord se décline en 3 produits bénéficiant de l' AOC : la noix fraîche, appelée aussi noix primeur, récoltée à maturité ds la mi-septembre, la noix sèche, elle est ramassée les premiers jours d'octobre et le cerneau de noix, une fois les noix séchées, une partie des noix est destinée au cassage pour en extraire le cerneau à l'aide d'un maillet. Dénoisillage d'autrefois... énoisage de nos jours. Le dénoissillage a toujours été au coeur de la tradition populaire. Près du cantou, les longues veillées passées à casser les noix et extraire le cerneau, ponctuées de chants et proverbes ont nourri la mémoire collective du Périgord.

 

enoiseuse 2

 

La route de la Noix du Périgord sillonne le Bassin nucicole et relie 4 villes phares associées auquator des variétés bénéficiant de l' aoc : Martel, Domme, Hautefort et Collonges-la- Rouge.

L'AOC " Noix du Périgord" a 10 ans. Moteur de l'abgriculture dans le Périgord, la Noix est un patrimoine à protéger. C'est pour cette raison que le syndicat de défense de la noix et du cerneau de Noix du Périgord ( devenu le Syndicat professionnel de la noix et du cerneau de Noix du Périgord) a été fondé en 1994 dans le but premier d'obtenir l' Appellation d' Origine contrôlée ( AOC) " Noix du Périgord" pour la noix fraîche, la noix sèche et le cerneaud de noix. Après 8 ans de travail en étroite collaboration avec l' INAO ( Institut National des Appellations d' Origine), l'AOC " Noix du Périgord" a vu le jour en mai 2002. Pour le consommateur c'est une garantie d'origine, de typicité gustative et de qualité. Depuis le 1er Mai 2009 l'AOC est devenue " AOP" ( Appellation d' Origine Protégée) afin de mettre un terme aux disparités dans les différents pays européens."

et pour la petite histoire , Louis XI, par peur de se faire trancher la gorge par son barbier se faisait " araser" la barbe à l'aide de coquilles de noix préalablement chauffées.  "

Nous remercions le Syndicat Professionnel de la noix et du cerneau de Noix en Périgord de leur autorisation pour aller rechercher sur leur site quelques informations que nous vous avons retransmises, mais le site est très complet et vous pourrez y apprendre tout ce qu'il faut savoir sur la Noix du Périgord, sur l'arbre, les techniques, la gastronomie, suivre la route des gabares sur la rivière qui transportaient les noix, tout sur le fruit  et encore plus.

 

coqodil