Au centre de Bergerac se dresse l'Eglise Notre-Dame, de style Néo-gothique , dont le sommet de la flèche culmine à 80 mètres.

Cet édifice imposant, classée monument historique en 2002, fut édifié à partir de 1854. L'Eglise mesure 96 m de long, 22,80 m de large à la nef, 39,10 m au transept. Sa superficie couverte est de 2246 m, dont plus de 1100  m réserves aux fidèles.

Le cœur compose de 2 travées, suivi d'un sanctuaire  à plan circulaire p,orte sur 6 piliers, le tout entouré d'un déambulatoire sur lequel s'ouvrent 3 chapelles, 2 sacristies et 2 entrées particulières pour le clergé.

Le maître-autel est consacré à Marie-Immaculée. Il possède dans une boîte de plomb scellée, les reliques des trois Saint martyrs : Placide, Vincent et Modeste.

 

 

Worgue-2

Winterieur

( photos studio plume et eau)

L'autel de la troisième chapelle de l'abside côté droit est dédié à Sainte-Catherine , martyre en mémoire d'une église dédiée à cette Sainte bâtie jadis sur l'emplacement occupé aujourd'hui par l'Eglise.

Le beffroi fut doté en 1865 de 4 grosses cloches : la première s'appelle Marié-Immaculée, elle pèse 2383 kgs, la seconde, Catherine-Marthe, est beaucoup plus petite, elle ne pèse que 727 kgs.

 C'est l'architecte Paul Abadie qui avait à son actif la restauration de Notre-Dame de Paris qui fut chargé de conduire le chantier après présentation de ses plans. En effet la municipalité avait tout d'abord fait appel à Viollet-le-Duc, ce derniers présenta un projet d'une dépense supérieure à l'enveloppe prévue par la municipalite la somme dépassant les moyens et les prévisions, en conséquence le dossier fut transféré à Paul Abadie. Ce dernier dépassa le devis prévu par la ville qui était de 302.581 francs et atteignit le million.

Le chantier se déroula de 1854 à 1865. C'est au cours des travaux des fondations que l'on retrouva des vestiges des fondements de l'ancienne église Sainte-Catherine.

wclocher

 

Elle fut consacrée le 6 août 1865 par le Cardinal Donnet, Archevêque de Bordeaux et en présence du Marquis de La Valette, Ministre de l'intérieur, cela donna lieu à de nombreuses festivités et processions dans la ville, le soir venu les festivités furent suivies d'un feu d'artifice.

En 1865, la maison Merklin-Schutze construit unn orgue de 29 jeux pour la nouvelle église et qui sera inauguré par l'organiste Auguste Durand venu de Paris. En 1978, la maison Dunand transforme l'orgue dans un esprit néoclassique en électrifiant la transmission des jeux, l'inauguration en sera faite par l'organiste Francis Chapelet.

 

Des travaux ont été entrepris par la Municipalité depuis 2009, la flèche du fait de sa dangerosité a été entièrement restaurée ainsi que le clocher porche de l'église, des travaux d'assainissement et de restauration intérieure et extérieure, les vitraux, la charpente et la couverture de l'église. Tous ces travaux vont nécessiter près de 10 années de travaux.