Le Vieux Pont comme se plaisent à le nommer affectueusement les Bergeracois, fait partie du quotidien depuis 1209 : c'est à cette date que dans une charte de l'Abbaye de Cadouin il en est fait mention. À cette époque les moines de l'ordre de Citeaux fondent une maison au Faubourg de la la Madeleine. ( côté sud) désignée sous le nom de " bourg près du pont ".

Helie Rudel, Seigneur de Bergerac, en 1254 fait un leg testamentaire en faveur du pont.

En août 1345 Henri de Lancastre, comte de Derby, pénétre dans la ville à la tête de ses troupes anglaises après avoir pris possession du pont, non sans y avoir fait quelques dégâts mineurs.

En 1389, une crue de la Dordogne renverse une pile qui sera refaite avec les pierres du château de Mouleydier démoli en 1375 par Dugueslin. Le pont était surmonté d'une chapelle dédiée à Sainte-Catherine.

En 1444 une nouvelle crue de la Dordogne le renverse entièrement, il faudra passer d'une rive à l'autre à l'aide d'un pont de bateaux, et cela va durer pendant plus de 50 ans ! Ce n'est qu'en avril 1509 que les consuls de Bergerac passent un contrat avec le menuisier Pierre Dulhias - qui vient de construire un pont sur le Tarn à Moissac - pour édifier un nouveau pont et ce dans un délai de 5 ans et en utilisant les anciens fondements et piles encore solides, de plus la chapelle devra être reconstruite. Le pont sera achevé en 1513 et affermé 340 livres l'an à Pierre Barrau.


Wvx-pt

C'est par ce pont qu'en 1565 Charles IX fait son entrée dans Bergerac, mais en 1568 en novembre, le chevalier de Montluc et ses troupe attaquent les protestants du Faubourg de la Madeleine  font brûler le pont détruisant l'oratoire de Notre-Dame-du-Pont ( Sainte Catherine), il subsiste un seul pan côté ville ( rive droite). En 1571 Charles IX donne son autorisation pour la reconstruction, le pont comprendra alors une arche en maçonnerie rive nord et une autre sur la culée rive sud; il aura douze travées et la chapelle sera reconstruite.

En 1615, une crue cause des dommages qui peuvent être réparés, mais en 1728 une nouvelle crue l'endommage en grande partie la circulation n 'y sera rétablie qu'en 1737, et en mars 1783 une crue à nouveau le renverse ne  laissant que des ruines, un bac va alors le remplacer.

WPANO-BRG-copie

Les bergeracois n'auront de cesse de réclamer leur pont et ce n'est qu'en 1821 qu'une décision sera prise de le reconstruire, les travaux débutent en 1822, bâti en pierre de taille le pont se compose de 5 arches à plein cintre, sa hauteur est de 16 mètres au dessus de l'étiage et sa longueur est de 160 m. Il sera à péage et ce dernier ne cessera qu'à l'abolition de cette taxe en 1847.

Il échappera encore durant la seconde guerre mondiale à une tentative de minage rive gauche en 1940 qui sera annulée in-extrémis, puis le 11 juin 1944 un avion inconnu tentera de le bombarder ne causant que des dommages légers et au départ des allemands  le 21 août 1944 ils n'auront pas le temps de le faire sauter .

Toujours fidèle " à son poste" le Vieux pont continue de faire le lien entre les deux rives de Bergerac et prête son cadre majestueux durant la période estivale à des fêtes réunissant les habitants des deux rives.

Wgabar-vx-pont-2005-copie

( Photos Studio Plumes et eau ) 

( Croquis du Vieux Pont, collection Musée de la Ville de Bergerac)