Construit en 1839 pour la navigation, le barrage de Bergerac construit au lieu-dit Salvette, crée un plan d'eau facilitant l'accès aux quais et la circulation des gabarres dans la traversée de la ville. 
En rive droite, une écluse était implantée pour permettre aux gabarres de franchir l'obstacle.( voir ci-dessous photo de l'époque)

Gabare-ecluse

Le déclassement de la Dordogne en tant que cours d'eau navigable à conduit à désaffecter cet ouvrage. En 1966 le barrage est transformé et fait alors l'objet d'une concession qui arrivera à échéance en 2041. L'ancienne écluse est remplacée par deux turbines hydroélectriques utilisant un débit total de 57 m3/s pour une puissance de 1600 KW. Il s'agit d'un équipement modeste face aux 280 m3/s que délivre en moyenne la Dordogne à Bergerac. Il est d'une hauteur de 5,40 m.

En 1984, l'aménagement de Bergerac est équipé d'une passe à poissons à bassins successifs à deux fentes verticales. Elle est prévue pour un débit en Dordogne pouvant varier de 50 à 800 m3/s.

La passe à bassins successifs de plus de 70 m de long représentait à l'époque une première à l'échelle européenne a été conçue par l' Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse et construite par EDF en 1985.

WSALVETTE-copie

(Photo Aérienne 2010, Studio Plume et eau)

Au fil du temps des travaux d'amélioration sur la passe ont été réalisés à la suite des observations faites par différents organismes, en 2009 et en 2010 pour rénover le dispositif de vanne du bassin aval, et notamment des dispositifs spécifiques pour la montaison des anguilles.

( Source : EDF rue du Docteur Valette 19000 Tulle , avec nos remerciements pour la communication de leur documentation. www.edf.com 

Wappel-offre-salvette


( Appel d'offres pour la construction du barrage : Source : archives départementales dela Dordogne)