La rivière Dordogne termine son long périple à la Presqu'île d'Ambés, située dans le département de la Gironde point de confluence entre la Dordogne et la Garonne, il marque le début de l'estuaire de la Gironde.

La commune d' Ambès d'une superficie de près de 2900 hectares, est située à l'extrémité de la prequ'île qui sépare la Garonne et la rivière Dordogne ; elle comprend aussi l'Ile dite d' Ambès située dans la Dordogne.

W215_balise1_1

(Pointe du Bec d'Ambès, la Garonne en arrière plan) et la Dordogne (devant ) se jetant dans l'estuaire.)  

 La presqu'île d'Ambès offre un paysage contrasté composé de marais tourbeux qui favorise le développement d'une faune et d'une flore très diversifiée. Ces marais, situés sur l'axe migratoire de vingt espèces d'oiseaux protégés lesquels peuvent s'y reproduire ou hiverner, on note entre autres : hérons cendrés et pourprés, busards, pies grièches, milans noirs, cygnes, grues cendrées, cigognes blanches et noires ... De plus, la biodiversité de la flore abrite des espèces nombreuses et variées et protégées comme: l'angélique hétérocarpe, oenanthe de Foucaud, euphorbe des marais ....

Les bourrelets fluviaux constitués de limons argileux, siliceux et sableux ont permis la culture de la vigne dès l'époque féodale sous la férule de la Baronnie de Montferrand. Le long des bords de la Garonne c'est le vin de palu.

Le territoire dépendait au Moyen-Âge de la seigneurie de Bourg située sur la rive droite de la Dordogne. Au 16ème siècle il entre dans le domaine royal.

Les vaisseaux de la mer remontaient jusqu'à Libourne qui est 9000 toises plus haut, les bancs de la rivière sont des sables mouvants et changent souvent de place.

Après la Révolution de 1789, le Bec d'Ambès donnera provisoirement son nom au département de la Gironde, pour le reprendre en 1795.

Dans les années 1824, on trouvait 11 embarcadères sur la Dordogn e et 6 sur la Gironde. L'important trafic de marchandises et voyageurs sur la Dordogne et la Gironde L'on stabilisera les rives de la Garonne par des digues entre 1854 et 1900. Ces embarcadères ( appontements ou pontons) étaient utilisés pour la pêche, le courrier, le transport des passagers naviguant sur la Garonne et la Dordogne.

Dès les XVII et XVIIIe siècles, la noblesse parlementaire bordelaise s'installa sur la presqu'île édifiant de belles " maisons de campagne" ( la production viticole apportant une nouvelle source de revenus). Sept de ces demeures qui témoignent de l' histoire des hommes et d'un art de vivre en harmonie" avec la nature, sont inscrites à l' Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

Au XXe siècle va se produire une mutation de la presqu'île : l'industrialisation.L 'île dite " d'Ambès" située dans la Dordogne à perdu une partie de son activité agricole. Le port s'est déplacé vers la pointe de la Prequ'Île du bec d'Ambès au confluent de la Dordogne et de la Garonne. Il constitue un avant port de Bordeaux avec voie ferrée desservant les compagnies pétrolière qui y sont implantées.

W_bec_ambes_phot

( Photo Philippe DUFOUR, voir son  site photos aériennes, avec son aimable autorisation, Merci d'Odilon .)