La commune de Meyronne reflète dans les eaux de la Rivière Espérance de vieux murs témoins d'un passé ancestral.Comme pour de nombreux villages du Haut Quercy, il existait un bac à Meyronne qui assurait le franchissement de la Dordogne de la route départementale n°15 de Gramat à Souillac. Il  cessa de fonctionner en 1846, année de l'inauguration d'un pont suspendu.

Wpt_meyronne

A l'époque le tarif officiel de son péage parut dans le Bulletin des Lois (ancêtre du Journal Officiel). Le remplacement de certains éléments en bois par d'autres en fer intervint en 1925. Pendant des années, malgré la limitation du tonnage, des camions fortement chargés se risquaient la nuit pour passer l'ouvrage en toute impunité ce qui provoqua un vieillissement anormalement rapide des câbles.  Durant les travaux de remplacement, dans les années 1970, une fausse manoeuvre provoqua la vrille du tablier et la démolition du pont. Il fût remplacé par un nouveau pont qui à la différence de son prédécesseur qui enjambait  la rivière Dordogne, porte deux piles de soutènement qui entravent l'écoulement des eaux.

Wordo_1

Word_2

(Source textes : G.Maynard " Bacs et Ponts du cours de la Dordogne du Mont Dore à Mareuil, Ed DORAMI -

Ordonnance du Roi Louis Philippe en 1846 pour la construction du pont et photo du Pont  www.saint-sozy.com./avec l'aimable autorisation de Francis Sohier.)