MASCARET est un  mot gascon datant du XVIe siècle qui signifie " boeuf tacheté". Il vient de " mascara : mâchurer, tacheter" par analogie avec un animal bondissant. Dans certaines régions on l'appelle improprement BARRE.

C'est un phénomène exceptionnel qui se produit dans certains estuaires ( actuellement en France il subsiste en Gironde). Il est particulièrement visible sur la rivière Dordogne un peu avant Libourne et Vayres, la Garonne entre Langoiran et Podensac.

Wmascaret1

Dans des conditions  très particulières (fort coefficient de marée, fleuve à gros débit et très faible niveau d'eau), la marée montante qui est freinée par les flots de la rivière constitue une série de bourrelets qui peuvent atteindre 3 m de hauteur dans les meilleures conditions. Cet ensemble de vagues ( une dizaine séparées d'une distance  d'une dizaine de mètres) emportant avec lui près de la moitié de la marée montante remonte l'estuaire avec une vitesse de 15 à 30 km/h. Il y a généralement 4 grosses vagues pouvant atteindre 2,5 m de hauteur espacées d'environ 10m et deux fois par jour).

Wlasc2

Il se propage ainsi sur plus de 150 kms de distance puis disparaît dans les zones où le courant de marées est complètement affaibli.

En Gironde, il se forme en différents endroits où la rivière est large et peu profonde. Les meilleurs sites sont : en Gironde derrière l' Île Margaux ( 50cm), la Garonne derrière l'Ile d'Arcins, rive droite (80cm); entre Langoiran et Podensac (2,5 m). En Dordogne à Saint Pardon (2,5m) à quelques kilomètres en aval de Libourne.

Il ne peut remonter plus haut que la marée, soit à la Réole sur la Garonne et à Génissac sur la Dordogne.

Wmas3

Merci à un nouvel ami d'Odilon qui nous a gentiment offert de participer à l'avancée du site sur la rivière Dordogne en nous offrant de prendre quelques photos sur son blog que nous vous recommandons. ( cliquer plus haut sur Gironde soulignée) http://voyageenaquitaine.blog4ever.com/ et vous pourrez aussi visiter des sites d' Aquitaine.