ODILONSAint_1Un fidèle lecteur du blog nous a adressé sa contribution à la lettre “ O” pour la fête d’ Odilon, ce 4 janvier, notre héron est très content et lui adresse un grand battement d’ailes pour le remercier.

Né en Auvergne en 962, Odilon succèdera à Maïeul, quatrième abbé de Cluny, qui le choisit comme coadjuteur en 993. A 28 ans , l’appel de Dieu étant devenu manifeste pour lui, il entrera au noviciat de Cluny afin d’y vivre dans la pauvreté et l’humilité de la vie monastique. Le 20 mai 994 il deviendra abbé de Cluny.

Il créera l’ordre de Cluny. Odilon sera même considéré comme le “ pape” des bénédictins. C’est de son époque que date la constitution d’une historiographie proprement clunisienne : les coutumes de Cluny. A noter qu’il serait venu en visite à Rocamadour, peut-être aux environs de l’année 1045, lorsqu’il acquit pour  Cluny l’église de Carennac. C’est Odilon qui instaura la fête des défunts le 2 Novembre. Il mourut dans la nuit du 31 décembre 1048 au prieuré de Souvigny dans l’ Allier, après avoir gouverné l’ Abbaye de Cluny pendant 55 ans.Il fut inhumé aux côtés de Maïeul.( ci-dessous photo de l' Eglise Saint Pierre-Saint Paul .

Parler de ST ODILON c’est retracer toute la période faste qui se déroulera à Cluny sous son auspice. Il était l’homme de toutes les miséricordes, celui qui a le mieux représenté Cluny. Le culte de ce Saint date du jour où il a quitté la vie. Il reste encore une vivante tradition de son existence, un sentiment de tendre reconnaissance de ses bienfaits.Weglise_odilon_15